Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

samedi 14 juin 2014

                              Le Yoga de la Dissolution



Un des plus beaux yoga que je connaisse sont ceux qui ont traits à la dissolution. Ce qui se dissout dans ce yoga n'est pas le corps physique mais le corps imaginaire et notre sentiment d'appartenance, notre identification erronée à ce corps, notre croyance fallacieuse et source de douleur qui consiste à se prendre pour un individu séparé et doté de libre arbitre.

Il s'agit de s'asseoir ou de s'allonger dans un endroit où vous ne serez pas sollicité pendant une dizaine ou une vingtaine de minutes au minimum.

Tout en fermant les yeux, vous vous représentez votre corps tel que votre mental vous le reconstruit en imaginaire. Puis lentement vous scannez chaque partie du corps, en partant des orteils jusqu'à la tête en associant à chaque partie du corps ressentie les mémoires qui y sont associés. Par exemple en mettant l'attention sur les pieds je me souviens de la course à pieds nus sur le sable un été en corse, en pensant aux gros orteils je pense à toutes les fois où l'ongle a pris un bleu au football et qu'il a fini par tomber. En pensant au genou, je pense à une ancienne tendinite. Aux jambes dans leur ensemble à la joie de danser que j'ai éprouvé à maintes reprises par exemple. À la poitrine, je pense aux délicates caresses d'une amante dont le nom m'a échappée etc... Vous faites ce balayage en vous arrêtant sur chaque partie ressentie. Si une mémoire vous revient tant mieux, sinon vous poursuivez le balayage vers la tête. Le voyage jusqu'à la tête vous prends entre 2 et 10 mn selon le temps dont vous disposez et les mémoires qui surgissent lorsque l'attention accueille telle ou telle partie corporelle. Vous n'essayez pas de forcer l'association de la partie corporelle scannée avec une mémoire mais si la mémoire surgit vous l'accueillez dans cette attention sans choix. Arrivé à la tête, en haut de la fontanelle, vous repartez au gros orteil et toujours les yeux fermés, vous visualisez que vous y mettez le feu !


Et vous laissez l'orteil puis la plante du pied, le dessus du pied, le talon, la cheville s'enflammer. Le feu progresse jusqu'en haut de la jambe puis vous mettez le feu à l'autre gros orteil qui se répand progressivement dans la deuxième jambe pour rejoindre l'incendie allumée dans la première. Le feu se propage jusqu'au bassin, bas-ventre, ventre, bas du dos, milieu du dos, colonne vertébrale, plexus solaire, cœur, poitrine, trapèzes, épaules. Les flammes descendent dans les bras jusqu'à l'extrémité des doigts puis le feu embrase la nuque et la tête. Le visage se décompose sous l'action des flammes comme de la cire qui coule. Tout votre corps imaginaire n'est plus qu'un immense brasier. Bientôt il ne reste qu'un morceau de charbon ardent qui finit par brûler complètement jusqu'à devenir un tas de cendres.

Lorsque votre corps est totalement réduit en cendres, vient un vent frais qui les disperse dans les 6 directions. Bientôt il ne reste rien.

Il ne reste plus que l'espace. Un espace ouvert et une Présence consciente. Tout à l'heure il y avait un corps avec son histoire. Maintenant il ne reste que l'espace dans lequel ce corps était apparu.

Ressentez ce que cela fait que d'être cet espace. Goûtez le pleinement et savourez….!

En apparence violent, ce yoga est pourtant l'un des plus doux que je connaisse. Faites-moi part de vos expériences et de vos observations...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire