Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

vendredi 25 septembre 2015

"Bénissons ce flambeau"


 Tel l'éphémère qui cherche la lumière de la flamme dans la nuit, l'apparent moi séparé désire la seule chose qu'il ne pourra jamais obtenir : la complétude.

L'apparent moi séparé souffre d'un manque qu'il croit par ignorance pouvoir combler au travers d'un but qui sera atteint plus tard et ailleurs alors qu'il est lui-même la cause de la souffrance.
Tel l'éphémère tournoyant inlassablement autour de sa flamme, l'apparent moi séparé finit par reconnaître l'inanité de ses envols vers des objets de satisfaction toujours provisoires. Dans cette reconnaissance le sujet et l'objet se consument pour laisser place à l'incandescence d'être.

Lorsque le papillon de nuit épuisé par son désir paradoxal, finit par frôler la flamme et s'enflammer, il devient ce qu'il cherchait.

Dans son merveilleux poème "Hymne à la beauté", Baudelaire nous dit :

"L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,

Crépite, flambe et dit: Bénissons ce flambeau!"


De même, le mirage de la personne et le sentiment de séparation se dissolvent dés qu'il y a reconnaissance de l'impuissance absolue à obtenir ou atteindre la complétude par quelque savoir objectif, moyen, pratique, ou effort que ce soit.


L'invitation* Ici est d'explorer de façon directe tout ce que vous croyez savoir et, notamment, ce savoir qui semble avoir le pouvoir de combler le manque, ce savoir insidieux qui paraît valider la croyance que tout ira mieux lorsque telle ou telle chose adviendra.

Lorsque la recherche est vue comme une illusion, elle cesse instantanément. S'entrouvre alors immédiatement un espace sans bornes de non savoir. 

Lorsqu'un "je ne sais pas" sincère se manifeste, tout s'ouvre. Instantanément.
Lorsque l'on prétend savoir, tout se ferme. Instantanément.

C'est du même ordre que la différence entre penser la vie et ressentir la vie. Lorsque vous pensez la vie, vous vous séparez en apparence de l'expérience présente et vous vibrez dans le mode sans saveur des étiquettes et des traductions. Lorsque vous ressentez la vie, vous faites l'expérience directement, sans filtrage. Vous ne pouvez pas ressentir et penser en même temps. C'est soit l'Un soit l'autre. Le Ressenti silence est toujours non-duel.

Et qu'y a-t-il de plus beau que de faire une expérience et la goûter pleinement, être pleinement l'expérience, vivre en pleine conscience d'instant en instant ? N'est-ce pas cela le sens profond de la vie ? Le sens sans sens de l'Être épousant tous les sens à la fois ? Se reconnaître comme la Source de tout ce qui est, et en même temps, être chaque manifestation de cette Source ? Où y a-t-il la moindre manque, la moindre plainte, la plus infime volonté personnelle de quoi que ce soit dans cette ultime reconnaissance ?


En tant que Présence impersonnelle, nous désirons chaque expérience, chaque situation, chaque émotion, en tant qu'elle ravive la flamme dans laquelle nous pouvons avec confiance laisser brûler nos faux savoirs, nos blindages de pacotille, nos petits et mesquins imaginaires. Nous désirons tout ce qui est, car nous savons que faire pleinement l'expérience de ce qui se présente, quelle que soit cette expérience, nous ramène inexorablement dans le feu incandescent de la Présence que nous sommes. Je sais que chaque évènement, aussi désagréable, violent, triste ou difficile en apparence, est une bûche pour intensifier le feu de la Présence que Je suis en réalité. Tout me ramène au feu de joie de la Présence d'être. Lorsque je me sais être ce Grand Bûcher d'Amour, toutes les formes sont accueillies dans le brasier du Soi.


L'Inconnaissance est l'humilité et l'intimité profonde de Vous-même. Vivez à partir du "je ne sais pas" qui embrase et embrasse tous les savoirs. L'Inconnaissance est la Connaissance.

"Là il n'y a qu'ordre et beauté, émerveillement calme et plénitude." 

Tel l'éphémère ébloui, volez à tire-d'aile vers les flammes de chaque expérience en chantant :

"Bénissons ce flambeau"

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire