Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

jeudi 24 décembre 2015

Joyeux Noël non duel


Célébrer la naissance de Jésus c'est avant tout célébrer la naissance du Christ vivant en nous.

Célébrer Noël c'est célébrer notre véritable nature, sans forme dansant avec une folle intimité toutes les formes.

C'est reconnaître que "le royaume qui est nous" embrasse tous les êtres et toutes les formes.

C'est naître à notre véritable nature et reconnaître "notre prochain" comme la véritable expression de nous-mêmes.


Célébrer Noël c'est réaliser que la Naissance n'était pas il y a 2015 années mais Maintenant et qu'elle ne se situe pas là-bas mais Ici, dans le lieu sans lieu où il y a conscience d'être conscience.

Célébrer Noël c'est donc reconnaître la perfection de chaque instant et reconnaître qu'il n'y en aura jamais de plus propice pour naître, se reconnaître et être ce que nous sommes vraiment vraiment.

Noël est une célébration de l'Amour que je suis, que vous êtes, que nous sommes.

Noël est une occasion de retourner l'attention vers sa propre source et voir que celle-ci est toujours accueillante et ouverte à tout ce qui est vécu dans l'instant. C'est une merveilleuse occasion de pointer le doigt vers ce qui regarde, lever l'illusion du masque et voir qu'il n'y a personne derrière, personne qui regarde, que la vision est toujours présente, amoureusement omniprésente.


Ainsi, que vous soyez dans la mouise ou dans l'opulence, en famille ou seuls, dans un pays en guerre ou dans une riche démocratie, malade ou en bonne santé, quelle que soit la situation que vous vivez, agréable, neutre ou horrible, que vous soyez à Copenhaque, Paris, Londres, Racca, Bombay, Sangin, Trinidad ou Jérusalem, dans un igloo au Groenland ou dans une tribu d'Amazonie, que vous défendiez une cause humanitaire ou terroriste, que vous votiez à gauche ou à droite, que vous soyez viandard ou adepte du véganisme, je vous invite à réaliser en ce jour de Noël que, quelle que soit votre expérience présente, celle-ci pointe toujours inexorablement et amoureusement vers l'ouverture transparente, sans limites et sans âge, consciente d'être consciente qui accueille toute expérience avec une bienveillance infinie et une tendresse sans bornes. Là, plus proche de vous que vous-mêmes, ici même, dans la vacuité consciente vers laquelle pointe ce doigt, dans l'espace silencieux et vacant au-dessus de vos épaules.

Nöel c'est l'occasion de réaliser, qu'en cet instant, le même pour tous et le même depuis toujours (il n'y a qu'un maintenant sans durée, éternelle présence, il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais d'autre), vous qui lisez ces lignes et celui qui les écrit sommes des expressions de la même Conscience. 

Joyeux Noël à tous et belles éclosions à vous !



Question posée par un ami facebook à la suite de ce texte :

Michel :  "Célébrer la naissance de Jésus c'est avant tout célébrer la naissance du Christ vivant en nous."

En a-t-il été absent ?

Réponse : Il semble que l'on ait regardé la vie au travers de deux petites boules de couleur appelées yeux, mais effectivement, tu fais bien de le souligner, nous avons toujours regardé depuis un Grand Ouvert au-dessus des épaules. C'est même incroyablement beau que de le réaliser. 

Même quand nous l'ignorions ou quand nous faisions semblant de ne pas le réaliser, le Grand Ouvert voyait de derrière les yeux imaginaires. La verticale (conscience d'être conscience) est à tout instant disponible sur notre illusoire ligne de vie horizontale (où l'on se représente dans le temps et une histoire particulière au travers de la pensée discursive). 

De même lorsque ce grand ouvert est réalisé, il semble qu'en tant qu'individu séparé réfléchissant l'expérience (ou plutôt la non expérience devrait-on dire pour qualifier ce retournement de la Conscience sur elle-même) l'on naisse à ce regard. C'est juste qu'il y a soudain arrêt de la prétention à regarder depuis un visage et des yeux imaginaires, c'est juste que la croyance en un individu séparé cesse soudainement d'être crue. 

Naissance ici signifie en réalité réalisation. C'est cesser de se penser comme existant dans un corps mental soumis au temps, c'est cesser de se prendre pour un ensemble de pensées et de définitions changeantes et réaliser être en réalité la Conscience dans laquelle le temps, le corps, le monde, les pensées, les définitions, la naissance, l'existence et la mort naissent et meurent.

Alors oui, le Christ vivant est toujours là en nous, disponible, aimant, accueillant. Mais il semble voilé, car il n'y a pas réalisation que nous sommes cette présence consciente, sans limites et omniprésente. 

L'invitation est évidemment omniprésente et Noël peut juste devenir un Satsang non duel pour pointer vers cette Omniprésence au lieu de fêter un ailleurs et un autre, une icône ou un Dieu imaginaire.

C'est d'ailleurs exprimé à plusieurs reprises dans la suite du texte pour éviter toute confusion. Il faut cliquer sur l'image pour qu'il se dévoile dans son intégralité. émoticône wink

C'est émerveillant de reconnaître que ce que je suis maintenant, je le suis depuis toujours. Il n'y a que cette éternelle Présence... Paradoxe incompréhensible pour le mental linéaire. 

Le Christ affirma dans l'Evangile de Jean (8:58) : "En vérité je vous le dis, avant qu'Abraham ne fut, je suis."
Il faillit se faire lapider pour cette phrase et dut s'enfuir du temple !

La primauté de La Conscience impersonnelle en chacun de nous est souvent affirmée dans les Évangiles mais ce n'est pas cela qui est retenu par l'immense majorité des lecteurs ou pratiquants...

Joyeux Noël à toi Michel et belles éclosions a toi et tant pis si nous nous faisons lapider en répandant la Bonne Nouvelle..


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

4 commentaires: