Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

mercredi 21 septembre 2016


L'invitation non duelle


L'expérience d'un être humain est invariablement constituée d'informations provenant des cinq sens et donc des 5 types de perceptions (vision, écoute, goût, odeur, sensation) ainsi que des pensées. Les émotions étant en quelque sorte un mixte de sensations et de pensées, nous pourrions dire que toute l'étendue du champs de l'expérience humaine est constituée par les 5 types de perceptions et le mental qui est l'activité des pensées. En un sens, même les pensées sont de simples perceptions. 

Le monde, le corps et le mental représentent l'ensemble des expériences qui se révèlent à nous sous forme de perceptions. Or, toute expérience, quelle qu'elle soit, a un début et une fin ? En est-il de même pour cela qui en est conscient ? Là est la question !

La question phare au cœur de la spiritualité authentique demeure : Qu'est-ce que c'est que cela qui fait l'expérience des perceptions ? Ou autrement dit : "Qui suis-Je" ou "Que suis-Je" ?

Quelle est la vraie nature de cela qui est conscient de la lecture de ces lignes maintenant ? Qui est conscient des sensations corporelles, des bruits, des odeurs, des saveurs, des pensées qui éclosent dans le champs de la conscience en cet instant ?

Dans la Kéna Upanishad il est dit : « De temps en temps une âme intrépide en quête de l’immortalité a regardé en arrière et s’est trouvée elle-même. »


Ce questionnement nous invite donc à un retournement a 180 degrés de la flèche de l'attention vers ce qui en nous perçoit. 


Pour la plupart des 7 millards d'individus peuplant la terre, l'investigation directe est disqualifiée d'office et c'est la mémoire, la pensée, et donc le conditionnement qui répondent. Et la réponse du conditionnement est invariablement "moi". Et, ce "moi", bien que recouvrant des notions diverses selon les différentes cultures pointe toujours vers à ce qu'on pourrait appeler le corps-mental, autrement dit la personne, la forme et le nom ou, en tout cas, une entité séparée des autres et du monde et dotée de libre arbitre, une perception ou un ensemble de perceptions parmi les perceptions, une chose parmi les choses.

Or, si l'on prend la peine de faire une expérience directe, il est aisé de constater que si les perceptions (les cinq sens et les pensées) vont et viennent, cela, quoi que cela soit d'ailleurs, qui est conscient des perceptions, n'est pas lui-même une perception et demeure le Même, inaltéré, toujours présent, conscient, ouvert, spacieux, sans forme et sans âge et donc sans jugement pour toutes les perceptions. Ce que je suis dans l'expérience directe est une non-chose.

L'investigation sincère et directe qui suit cette question montrera donc invariablement qu'il n'y a ni penseur des pensées, ni auteur des actes et, qu'il n'y a jamais eu d'entité séparée, c'est à dire un moi ou une personne, au centre de l'expérience et au contrôle de la vie du corps-mental.

Autrement dit, les choses surviennent, mais pas à quelqu'un, jamais à un moi ou à quelconque entité séparée, qu'elle que soit sa forme et son nom (corps-mental, moi, âme, etc...) !

Lorsqu'on prend le temps d'explorer dans l'instant la nature de cela qui est conscient de l'expérience, nous découvrons que ce n'est jamais le corps-mental qui fait l'expérience comme le langage semble le valider et la société nous l'enseigner. Le corps et le mental sont en réalité eux-mêmes de simples objets de perception.

Si ce fait était pleinement réalisé, profondément réalisé, cette réalisation suffirait en elle-même à initier la chute de tous les dominos de la chaîne des fausses croyances pour révéler ce que nous sommes vraiment vraiment.

L'éveil est d'abord la dissolution de l'illusion qu'il y a un individu séparé qui fait l'expérience, la fin de l'hypnose qui permet de croire à un fantôme au contrôle de la machine du corps-mental. L'éveil est la réalisation que dans l'expérience directe, il n'y a jamais aucune séparation réelle entre un sujet qui perçoit et une objet perçu, sauf dans l'imaginaire. 

Et qu'est-ce que l'amour, sinon le vécu direct de cette non séparation ?

L'éveil c'est réaliser qu'il n'y a jamais eu deux, ni objet ni sujet et, que ma véritable nature est le mystère indicible de l'unicité de toutes choses. L'éveil c'est ensuite vivre cette évidence de la non séparation dans les modulations infinies de l'expérience humaine.

Et de réaliser :

 Je suis la Vie

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire