Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

lundi 10 octobre 2016

Le jeu des masques sans personne qui joue


Sur la scène de la vie nous avons chacun nos rôles à interpréter. Mais nous ne sommes pas le rôle ou le masque. L'invitation de la vie est de s'éveiller à l'Espace conscient dans lequel apparaissent et disparaissent les divers masques, la scène, l'orchestre, le décor, le public, et les coulisses.

Le masque est perçu. Conscience du masque, sentir le masque. Je suis toujours derrière le masque. Juste le laisse se matérialiser et se dématérialiser, se tendre et de détendre, comme le va et vient du souffle, sans intervenir. Le masque se compose soudain, se rigidifie pour quelques instants puis, se fond en mon regard sans personne, dans le ressenti où il n'y a personne pour sentir. Cette dissolution révèle avec encore plus d'évidence qu'en réalité Je suis Le Créateur Unique de tous les masques et bergamasques.

Lorsque a lieu la réalisation de n'être pas le masque mais la Conscience consciente du masque, corps-mental commence à jouer son rôle, sans effort et sans résistance avec une grâce qui confine à la perfection. Il y a une sorte de Présence transparente et consciente des moindres inflexions du personnage, des indications du compositeur, du chef d'orchestre et du metteur en scène. 

Que vous canalisiez les maîtres ascensionnés, les recettes de cuisine sicilienne ou les miaulements de votre chatte en chaleur, que vous ayez comme fonction celui d'être juge, criminel ou journaliste, peintre en bâtiment ou artiste peintre, que vous apparaissiez comme omnivore ou végan, homme ou femme, amoureux, désespéré, vieux ou jeune, malade ou en bonne santé, vous êtes conscient de n'être pas la fonction, le métier, le sexe, le corps, l'âge, la forme, ni aucune des choses que vous pensez ou faites. Vous savez que vous n'êtes rien de défini. Et alors, votre vie, toutes choses égales par ailleurs, s'incarne naturellement avec le minimum d'efforts, c'est à dire le maximum de grâce. 


Lorsque nous cessons de nous prendre pour quelqu'un de défini, et donc de fini, s'ouvre un espace de non savoir propice au Vivant et au jeu de la manifestation. Tout s'harmonise en cadence et la synchronicité est de mise.

D'abord nous croyons être le masque qui, étymologiquement nous vient du latin persona et qui a donné le mot personne. Ainsi, nous croyons de prime abord être une personne. 

Puis, en cessant d'être distraits, en étant vraiment attentifs, nous réalisons qu'il n'y à littéralement personne. La personne n'est personne dans le sens où elle n'est pas vraiment réelle. Qu'est-ce qui est vraiment réel ? Ce qui est permanent. La personne elle est transitoire. Cette personne ne fait qu'apparaître et disparaître, telle une pensée ou un ensemble de pensées, telle une simple perception, tel un masque qui s'endosse et s'enlève. Or, le masque de la personne n'est pas là dans le sommeil profond, ni lors d'un évanouissement, ni lorsque le rire, l'orgasme ou une la terreur tonnent, ni lorsque l'étonnement s'intensifie jusqu'à culminer en pur étonnement d'être. Où est la personne lorsqu'on n'y pense pas ? Dans l'espace entre deux pensées où se cache le masque ?

Enfin, nous réalisons que nous sommes cela en quoi tout se manifeste et se résorbe. L'Espace conscient projette et absorbe l'univers comme l'araignée déploie sa toile et la résorbe en elle-même.

Observez sans vouloir ce jeu des masques qui apparaissent et disparaissent, comme autant d'hologrammes évanescents dans l'espace transparent et conscient que vous êtes. Réalisez que les masques-hologrammes sont tous faits du même espace conscient que Vous.

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire