Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

lundi 28 novembre 2016

 Méditation du jour : 
Boire à la source de l'Atemporelle Présence


Chercher à s'éveiller c'est encore se prendre pour un humain, un corps mental, un moi personnel, auteur des pensées et des actes, séparé des autres et du monde. C'est vivre dans la nostalgie de l'unité qui semble à jamais perdue. C'est se chercher dans l'idée du devenir. C'est souffrir d'une soif inextinguible.

S'éveiller à notre véritable nature de Présence silencieuse et consciente, ntraire c'est réaliser que dans l'instant, Je suis déjà plein à rabord de moi-même. C'est réaliser que l'Être que Je suis vraiment ne manque jamais de rien.

C'est tellement simple.

Devancez la recherche d'éveil en buvant l'eau de la Source Atemporelle !

Quand ? 

Maintenant ! 

Où ? 

Ici !

Que faire ? Rien à faire, rien à accomplir. Simplement, réaliser qu'en lisant ces lignes, quelque chose qui n'est pas une chose, une non chose à la source de votre être, est déjà présente et pleinement consciente de tout ce qui se déroule.

Avant même que la pensée "oui, c'est vrai, une sorte de Présence non définissable est tout le temps là" - ou n'importe quelle autre pensée d'ailleurs, ne surgisse - la Présence indéfinissable en était déjà consciente. Constate-le. Quoique vous pensiez, quelles que soient la pertinence ou la non pertinence de ce raisonnement-ci ou du votre en ce moment ou de n'importe quel autre raisonnement, Vous en tant que Présence devez absolument être là pour que les raisonnements puissent apparaître. C'est cela qui doit être remarqué et non la pertinence ou la non pertinence des propos.

Car Vous précédez inexorablement les pensées, c'est à dire le mental. Le mental qui désigne cette incessante dynamique de pensées et de mémoires, apparaît en ce Vous sans forme et sans âge, qui est déjà présent. 

Vous précédez également les sensations, c'est à dire le corps, car la Présence sans forme que Vous êtes doit nécessairement être présente pour que les sensations, quelles qu'elles soient, se manifestent.

Enfin, Vous en tant que Présence sans forme, précédez les perceptions, c'est à dire le monde. Sans l'arrière plan de Présence consciente que vous êtes, l'univers même ne pourrait pas apparaître.

Le constat de ce qui est Maintenant déjà est l'éveil. Constater est synonyme de Réaliser. Constater est sans commentaires, constater c'est voir d'un regard impersonnel.

Constatez maintenant que ce que vous croyez être, une personne avec un nom, une forme, une histoire, un corps, des inclinations, des projets, ne sont que des perceptions apparaissant et disparaissant dans la Conscience impersonnelle déjà présente. Ce que vous pensez être, quoique ce soit d'ailleurs, apparaît au même titre que ces lettres, ces mots, ces phrases dans un espace de Présence silencieuse.


Vous ne pouvez percevoir cette Présence, car c'est à partir d'Elle que tout est perçu. Vous ne pouvez la comprendre, car c'est en elle que tout mouvement de compréhension s'effectue. Vous ne pouvez l'atteindre car toute idée de distance et de séparation ne sont que des idées apparaissant disparaissant au sein de cette Présence sans nom et sans âge. 

Ne cherchez pas à vous découvrir comme on découvre une chose, ou à vous connaître comme on élabore un savoir objectif en accumulant des informations et en prenant une direction particulière. Les choses semblent toujours apparaître au-devant d'une personne qui les perçoit. Mais Vous, en tant que Témoin Atemporel et Impersonnel, Vous vous tenez en arrière du sujet et de l'objet. Toujours derrière, autour, dedans et dehors, partout et nulle part. Vous êtes l'Atemporelle Présence dans laquelle les pensées à propos du temps naissent et meurent.

Il y a une beauté incroyable à réaliser que le sujet que je croyais être ainsi que l'objet de perception sont tous deux embrassés par une Présence Une et mystérieuse. Vous croyez étreindre quelque chose et soudain il est réalisé qu'une Présence indicible, infinie, vous étreint, et... Que c'est Vous...

En lisant ces lignes, remarquez qu'il vous faut faire des efforts pour aller d'un ensemble de mots à un autre. Il vous faut également faire un subtil effort d'attention pour déplacer l'attention de la perception des mots que vous lisez à la perception des pensées interprétant ces phrases en temps réel. Or la Présence que Vous êtes était déjà présente, avant même ces subtils déplacements de l'attention. Réalisez que les déplacements de votre attention s'opèrent par de très légers efforts au sein d'une Présence qui en est déjà consciente, qui Elle est totalement sans effort. Réalisez que les commentaires qui s'opèrent à propos de ce que vous lisez maintenant apparaissent au sein d'une Présence qui, Elle est sans commentaires, pure acceptation de tout ce qui se déroule, incluant toute chose, toute pensée, toute forme.

Comment voir, ce qui précède ce qui est vu ? Ce n'est pas possible. Quand Vous réalisez cette impossibilité Vous voyez soudain à partir de la Toute Possibilité. 

C'est un pressentiment de la Présence qui commence à vous envahir. Une sorte de d'intime conviction qui perce au tréfonds de votre être. Vous vous sentez irrémédiablement être cette Présence. Je suis. Oui "Je suis". Simple sensation d'être vivant, présent, conscient. Vous ne portez plus d'intérêt sur la forme particulière que peut prendre Être, sur les atributs, sur les "je suis ceci" ou "je suis cela" mais sur le simple fait d'être. Je suis conscient que Je suis. Je suis conscient d'être conscient. Cela ne s'explique pas. Cela ne s'analyse pas. Cela ne se justifie pas. Cela se vit et se goûte. Maintenant. Ici. Devant cet écran d'ordinateur qui apparaît en Vous. Vous n'avez rien à faire ou à penser pour mériter de sentir que vous êtes conscient d'être conscient. Vous êtes la Présence Consciente de tout ceci. Et, en le réalisant, Vous réalisez que tout ce que vous percevez apparaît comme non séparé de Vous. Tout est Vous. Vous êtes Cela. Et Cela vous est donné dans l'instant. C'est cadeau.

Nous prétendons être séparés et avoir perdu la Plénitude que nous sommes pour le simple plaisir de la retrouver. Quand nous nous nous reconnaissons comme étant cette Plénitude, il est réalisé qu'elle avait toujours été là. Mais tant que nous prétendons avoir soif nous ne réalisons pas que nous sommes déjà en train de boire à la Source.

Gratitude. Belles éclosions à Vous.

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire