Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

mercredi 12 mai 2021

Découvrir sa vraie nature est simple


Découvrir sa vraie nature est simple.
Mais il faut avoir l’humilité de ne pas se référer à la pensée, seulement à l’expérience directe, voir plutôt que de croire.
Dans le Logion 4. de l’évangile de Thomas
1 Jésus a dit :
2 L’homme vieux dans ses jours n’hésitera pas
3 à interroger un tout petit enfant de sept jours
4 au sujet du lieu de la Vie,
5 et il vivra,
6 parce que beaucoup de premiers se feront derniers,
7 et ils seront Un.
Se revêtir d’Espace est une pratique merveilleusement efficiente qui résume 6000 ans de pratique de retournement de la conscience, de Neti Neti, et d’investigation du Soi.
Voilà une des nombreuses clés très simples, pratiques et laïques, que Douglas Harding nous a légué pour revenir au Soi, et vivre l’éveil les yeux ouverts au travers de sa voie directe nommée la Vision
Sans Tête.


Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport avec les rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage 
de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 
Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-de









lundi 3 mai 2021

La peur de ne rien être résulte de l'oubli de Je suis

La peur racine est paradoxale et invariablement la même : la peur de ne rien être, la peur d’être sans Être. La peur d’être en dehors de tout. C’est cette peur sur laquelle vient se greffer toutes les autres peurs. C’est la peur d’être séparé de Dieu, séparé de la Vie ou d’être abandonné par la Vie. 

Évidemment c’est impossible. La seule chose que nous ne pouvons pas ne pas être est justement la Présence dans laquelle tout apparaît et disparaît ainsi que la substance de toute la manifestation.

Rien ne peut apparaître en dehors de cette Présence que Je suis.

Nous ne pouvons que momentanément oublier que nous sommes l’Être, c’est à dire par un lourd conditionnement et par pure inattention nous identifier exclusivement à une personne séparée, auteure de ses pensés et de ses actes. 

La question que la Présence (qui « est ce qu’il est », qui est Je suis) pose sans cesse à l’humain est toujours la même : « Qui es-tu vraiment vraiment ? Où est ton être ? Où est ton « Je Suis » ? 

Le drame de l’humain c’est qu’il est sorti du paradis, c’est à dire qu’il a oublié sa vraie nature non duelle et qu’il a confondu « Je suis » avec toute une série d’attributs et de caractéristiques : Je suis un homme ou une femme, Je suis âgé ou jeune, Je suis ce corps-mental-ci, Je suis intelligent ou bête, Je suis français ou anglais, Je suis victime ou bourreau, Je suis patient ou impatient, Je suis loyal ou déloyal, Je suis ceci ou cela...

Pour certains il faudra tout une vie pour répondre à cette simple question : Qui es-tu ?

Je suis la Présence. Je suis conscient d’être, conscient d’être conscient, conscient d’être l’Être qui est ce qu’il est.

Dans la tradition spirituelle authentique de l’Inde les références à l’expérience directe d’être, du pur « Je suis » sont pléthore.

Une façon d’y accéder directement pourrait être par l’Investigation du Soi telle que la préconisait Ramana Maharshi, en se posant de façon systématique la question « Koham » (qui est aussi le mantra atemporel de toute la tradition non duelle du Vedanta) - qui suis je ? - car elle nous permet de nous désidentifier des caractéristiques ( les ceci et les cela), surimposées sur le « Je Suis » originel.

Ramana Maharshi qui avait lu la bible dira d’ailleurs ( L’enseignement de Ramana Maharshi, Albin Michel, p119) :

« Tout le Vedanta (non dualité issue de l’Inde) est contenu dans deux passages de la bible : «  Je Suis ce que je suis » ( la réponse de Dieu à Moise lorsque ce dernier demande à la lumière de dire qui elle est) et « Reste tranquille et sache que Je Suis » (psaume 47.10 Jean).

Dans la tradition non duelle de l’Inde le poème de Shankara le Nirvânashatkam, synthétise merveilleusement cette invitation à la désidentification par le Neti Neti (ni ceci ni cela) pour réaliser Je suis Shiva, ou Je Suis. 


JE ne suis ni le mental, ni l’intelligence, ni le sens du moi, ni la mémoire ;
JE ne suis pas non plus l’ouïe, le goût, l’odorat, la vue. 
JE ne suis pas à l’espace, la terre, le feu, le vent.
Mon être n’est que conscience et béatitude, JE suis Shiva, JE suis Shiva.

JE ne suis ni la force vitale, ni les composants du corps, 
ni les enveloppes de mon être véritable.
JE ne suis pas la parole, les mains, les pieds, l’excrétion et la génération.
Mon être n’est que conscience et béatitude, JE suis Shiva, JE suis Shiva.

JE n’ai ni amour ni haine, ni désir ni égarement ;
Les sentiments de fierté et de jalousie ne m’appartiennent pas. 
JE n’ai ni devoir, ni but, ni jouissance, ni libération.
Mon être n’est que conscience et béatitude, JE suis Shiva, JE suis Shiva.

JE n’ai ni vertus ni vices, ni plaisirs, ni souffrances. 
Il n’existe pour moi ni paroles sacrées ni lieu sacré, ni science sacré ni acte sacré. 
JE ne suis ni la cause, ni l’objet, ni l’acte de la réjouissance.
Mon être n’est que conscience et béatitude, JE suis Shiva, JE suis Shiva.

Il n’y a ni mort ni peur pour moi, ni distinction de caste. 
JE n’ai ni père, ni mère, ni naissance.
JE n’ai pas de famille ni d’amis, ni gourou ni disciples.
Mon être n’est que conscience et béatitude, JE suis Shiva, JE suis Shiva.

JE suis libre de toute distinction et de toutes formes ; 
étant omnipénétrant, JE suis partout.
Aux organes des sens je ne suis ni attaché ni détaché, pour eux JE suis insaisissable.
Mon être n’est que conscience et béatitude, JE suis Shiva, JE suis Shiva.

Remarquez le JE en majuscule. C'est le JE libéré de ses identifications abusives (le corps mental) qui "parle". Chacune de ses 6 stances recouvre des états ou des strates d'identifications du Soi. Par une sorte de neti neti (ni ceci ni cela) qui est la méthode la plus enseignée dans l'Advaita Vedanta, l'Être se dégage de ses identifications successives. Il reconnaît ce qu'il n'est pas. Toutes ces couches d'illusions nous isolent de notre vraie nature de Conscience sans forme.


Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport avec les rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 
Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.