Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

dimanche 5 février 2023

L’enfer est pavé de bonnes intentions

 Qui veut se débarrasser de l’ego … à part l’ego ?

Par respect pour les autres et votre environnement soyez aussi authentiquement égotiques que vous l’êtes déjà. Ni plus ni moins. Car vouloir être moins égoïste que vous ne l’êtes déjà est une forme beaucoup plus insidieuse de l’égoïsme. 


Il n’y a rien de plus violent que de vouloir se purifier ou devenir un saint. 


L’enfer est toujours pavé de bonnes intentions. 

jeudi 26 janvier 2023

Un questionnement illuminateur


 Prends conscience de la pensée présente maintenant. Puis essayes de trouver le penseur de cette pensée. Essayes encore !
Tu ne peux pas le trouver, n’est-ce pas ?

Il n’y a pas de penseur, seulement une pensée, des pensées qui apparaissent et disparaissent. 


La pensée et le penseur sont une seule et même perception. Il n’y a donc pas de penseur séparé des pensées. 


Dés que je cherche le penseur, je n’en trouve pas. 


Que se passe-t-il pour toi lorsqu’il est découvert qu’il n’y a pas de penseur des pensées ?


Prends conscience d’une sensation ou d’une impression sensorielle générale du corps.


Puis cherches celui qui semble sentir cela, le « je » qui semble connaître la sensation. Cherches vraiment bien. Où se trouve-t-il ?

Tu ne peux le trouver. Il n’y a personne pour sentir les sensations. Juste pur senti. La sensation est l’expérimentateur de la sensation ne font en réalité qu’UN.


Sois attentif aux sons de ton environnement.


Puis cherches celui qui entend les sons. Où est-il ? Tu ne peux le trouver ! Que se passe-t-il lorsque tu réalises qu’il n’y a personne qui écoute ? L’écouteur et l’écouté font en réalité Un.


Il n’y a jamais eu rien d’autre que cette mystérieuse non dualité ? Alors s’il n’y a que Cela, Tu dois nécessairement être Cela.


Cela Tu l’Es ! Tat Tvam Asi


Sens comment - en entendant cette évidence - ton cœur s’enflamme de douceur  …



mardi 24 janvier 2023

Le piège du contournement spirituel et la voie du senti


Cher(e) ami(e),

Pour re-dé-couvrir, c’est à dire cesser de couvrir notre vraie nature, et  penser, agir, et entrer en relation avec les autres et le monde à partir de ce que nous sommes vraiment, il est nécessaire d’investiguer la nature de ce que nous nommons la réalité et remettre de façon radicale et répétée en question ce que nous croyons être. 

Dans mon invitation, cette déconstruction de nos croyances se décline par la voie de la Connaissance ET d’une exploration par le senti

En effet l’impression de séparation ne se loge pas seulement dans le mental mais également et surtout en tant qu’impressions de séparation ou de manque dans le corps qui en réalité n’est qu’une construction mentale. 

Afin que la réalisation ne soit pas seulement de furtives ouvertures sur l’atemporel dont le mental se saisit pour en faire aussitôt une histoire, mais imprègne le corps, descende dans le cœur et transforme notre façon de percevoir le monde et d'entrer en relation avec les autres, je propose à la fois la voie de la connaissance et la voie du senti. 

La voie du senti vous invite à passer directement par le corps tel qu'il se présente avant que la pensée ne s'en empare. Sans cette dimension d'exploration purement tactile et sensorielle de nos zones d'ombre et angles morts, ainsi que de nos émotions bloquées, un être a peu de chances de s'établir dans cette Présence non duelle.

Sentir est non duel. Vous ne pouvez pas penser et sentir en même temps. Le senti court-circuite le mental et révèle la Présence non duelle directement. Paradoxalement plus vous sentez le corps, plus ce corps va finir par se révéler en tant que vibration puis en tant qu'Espace. De plus le senti de nos zones d'ombre va réellement aider à guérir de certains états mentaux dépressifs et certains comportements névrotiques de compensation lié au sentiment de manque, lui-même liée à la l'ignorance de notre vraie nature. Nous avons tout à gagner à retrouver cette intimité avec notre corps et nos émotions. Le senti est un véritable fil d'Ariane vers le Silence en nous, une voie de réalisation directe. 

J'accompagne les gens en séance par le toucher énergétique depuis 25 ans et depuis 11 ans dans le retour vers le Soi (en thérapie non duelle) et dans mon expérience personnelle et en tant qu'accompagnant, la voie du senti est indispensable pour un grand nombre d'êtres qui veulent s'établir dans l'Ouverture. En effet, la voie de la connaissance que l'on appelle en Inde le Jnana Yoga (Le retournement de la conscience, l'investigation du Soi, la Vision sans Tête, le neti neti) devient souvent une voie de contournement spirituel pour éviter de sentir certaines émotions ou ressentis douloureux. La reconnaissance de nos zones d'ombre et l'exploration purement tactile de nos constructions égotiques révèlent le Soi atemporel que nous sommes avec encore plus d'acuité.

L'éveil spirituel suscite souvent l'espoir de sortir définitivement de la souffrance en basculant directement vers la source de la Conscience. Dans le monde contemporain où l'on veut avoir des résultats rapides et éviter de sentir la souffrance, entendre un message très direct comme "Tu es déjà ce que tu cherches", "Tu es le Soi", "Le Royaume est en Toi", "il n'y a pas d'efforts à faire pour être", et toutes ces phrases qui sont certes justes d'un point de vue Absolu, il est facile de mépriser le relatif, mettre de côté notre humanité, oublier d'être humble, et de se leurrer en créant une entité d'éveillée avec son langage non duel, et ainsi finir par se couper profondément de la Vie et de nos ressentis profonds. On appelle cela l'ego spirituel. Et à divers degrés nous passons tous par là. 

L'évitement spirituel est un des pièges de la recherche spirituelle non duelle. On accède à une belle compréhension des concepts, on vit des flashes d'éveil, et une paix relativement plus grande semble s'installer dans nos vies. Mais on ne sent pas la joie, l'émerveillement d'être, on ne le sent pas dans le cœur, la dimension de l'amour n'est pas réellement présente. C'est une forme de contournement spirituel. 


Il est relativement facile de comprendre la non séparation mentalement, et réaliser au niveau de la pensée qu'il n'y a nulle séparation entre moi et le monde mais ne plus sentir l'impression de séparation, logée dans le corps sous forme d'impressions subtiles est une autre paire de manches. 

Voilà pourquoi je vous invite souvent à sentir, à faire l'unité, à devenir la poupée de sel se dissolvant dans l'océan de la colère ou de la tristesse. 

"Tout ce à quoi tu résistes persiste. Tout ce tu embrasses s'efface et révèle l'Espace de ta vraie nature sans traces."


Je vous propose de partager en Satsang ce dimanche 29 Janvier 2022 à 20h par zoom (gratuit) ET en présentiel chez moiLe numéro de la prochaine réunion sur Zoom est le même que d'habitude : 830 899 8788.

Si vous désirez venir sur place envoyez-moi un sms au 0663769081 svp. 

En ce qui concerne les stages de 9 jours à venir  dont les dates seront à définir pour 2023 et les séances d'accompagnement en thérapie non duelle, en présentiel ou par zoom ou téléphone, veuillez me contacter sur mon mail (adnnn1967@gmail.com) et me laisser vos coordonnées téléphoniques.

Cela fait une vingtaine d’années que je partage le stage de 9 jours.
C'est l’occasion de partager les plus belles clés d’accès à notre vraie nature que je connaisse, afin que le mode de perception duel soit constamment remis en question et que l’expérience d’aperception, (la non séparation, l'unité, l'amour) soit vécue directement.
Les notions de causalité, de temps, de naissance et de mort, de localisation, d’espace, de libre arbitre, l’impression d’être une personne séparée, d’être l’acteur des actions, l’auteur des pensées, la notion de libre arbitre sont des croyances qui ont la dent dure. Elles sont le fondement même de notre civilisation mais aussi de toute la souffrance et de tous les conflits dans le monde.
Passer 9 jours pour les remettre en question en permanence au travers d'expériences directes est un minimum.
Chacune des expériences proposées vous permet de discriminer entre ce que vous croyez et ce que vous voyez et de réaliser que vous êtes déjà la paix que vous cherchez.
Huangbo Xiyun, un maître Chán du 9 e siècle disait :

« Le sage s’appuie sur ce qu’il voit et pas sur ce qu’il croit. L’ignorant s’appuie sur ce qu’il croit et pas sur ce qu’il voit.
Voyez les choses telles qu’elles sont et ne vous préoccupez pas des autres ».
C’est ce que nous faisons pendant ces 9 jours.
Nous faisons appel tantôt à la voie de la connaissance, (de la discrimination ou du "retournement de la conscience") par divers outils des grandes traditions non duelles authentiques, quelles que soient leur origine.
Ceci afin de réaliser la sagesse en nous comme le dit Nisargadatta, « lorsque je vois que je ne suis rien », la Conscience sans forme.
Puis nous faisons appel à la voie du senti, que certains appellent la voie de l’amour, de l’unité (voie du Shivaïsme du Cachemire) ou de l’abandon, pour reconnaître que toute la manifestation est une expression de nous, même et surtout nos parts d’ombre, nos désirs et nos peurs inavouables, toutes ces identités que nous avons l'habitude de rejeter.
Ceci pour réaliser comme le disait Nisargadatta Maharaj « lorsque je vois que je suis tout, c’est l’amour. » C'est à dire in fine reconnaître que Je suis le Sans Forme qui prend toute forme.
Connaissance et Amour : deux faces d’une seule et même réalité que Vous êtes.
Ramana Maharshi ne disait-il pas, pour réaliser le Soi il y a deux voies : L’investigation du Soi ou l’abandon à Dieu. Réaliser la vacuité de l’apparent sujet ou de l’apparent objet revient à révéler la même non dualité, le même amour que je n'ai bien sûr jamais cessé d'être, sauf en imaginaire.
Ce stage intéresse également particulièrement les thérapeutes désireux de découvrir leur vraie nature et d’apprendre également à accompagner à partir de la Présence non duelle.
En effet, au travers d’un certain nombre de procédures simples, efficaces, laïques et parfois extrêmement ludiques ( dont entre autres, les expériences de Douglas Harding de la Vision Sans Tête) ainsi que toute une panoplie de jeux de révélation, vous ramenant inexorablement au senti direct de l’expérience, vous apprenez à vous accompagner les uns les autres depuis le sentiment de manque jusqu’à la Plénitude que vous êtes déjà.

Le fait d'accompagner vos amis à partir de la Présence, à partir de la Vision Sans Tête, au cours du stage, permet en outre de plus facilement transposer cette nouvelle façon d'être et de vivre dans votre quotidien.

Voir à partir de notre vraie nature est d’une simplicité incroyable. Vivre constamment à partir d’elle est le défi d’une vie.

Voici encore un des nombreux retours sur la retraite de 9 jours à Paris à découvrir sur mon blog eclore-en-conscience.blogspot.fr 

"J'ai adoré vivre ce stage de 9 jours. Un groupe formidable, harmonieux, joyeux, des Etres à l'écoute des uns et des autres. Chacun à sa juste place apportant son essentiel. Au cœur du vivant, la Non-dualité au delà des mots... 
"Tel un bon père de famille" Dan, veillant sur chacun de nous. 
Une transmission bienveillante et vibratoire, nourrissant à la fois le mental, le corps et l'esprit, la forme et le sans forme avec les jeux de révélation permettant d'installer sur la durée du stage de nouveaux chemins neuronaux.
Dan, tu induis un climat de confiance.  Avec ta simplicité, spontanéité et générosité... Tu vis ce que tu dis ! J'ai pu apprécier, vivre,  goûter une fluidité... De moi vers les autres et vice et versa... Et installer une vision inclusive faisant circuler davantage la paix, l'amour et la joie !"

Merci 

Muriel (Accompagnante en soins énergétiques, musique des bols et chant intuitif)

Paix et Amour 
Amor fati

Dan 

 

mercredi 18 janvier 2023

Jeu de révélation : Du sentiment de manque à la Plénitude



Q : Dans ton approche il ne s’agit pas d’arrêter la pensée ?

En effet. La pensée pense. Il n’y a personne pour la penser ou arrêter de la penser.

Mais si tu regardes bien, au fond, la pensée et le savoir ne sont requis que pour 
les trois choses suivantes :

1) Pour des raisons pratiques de fonctionnement et pour répondre aux besoins de la vie. 

2) Pour l’auto-investigation, découvrir qui l’on est vraiment, découvrir la nature de la réalité. 

Et enfin 3) pour célébrer la vie, pour rendre grâce.

Le reste de nos savoirs et de nos pensées, ceux qui servent une entité séparée inexistante, 
sont totalement inutiles. Mais ils occupent sans doute 90 à 99% du temps. 

Tu pourrais donner des exemples de ce genre de pensées ?

Toutes ces histoires que l’on se raconte. Toute cette fabrication mentale totalement inutile qui gravite autour d’une entité imaginaire. La croyance d’être un moi séparé. Ce qu’ils pensent de moi. J’aurais dû faire autrement. Que devrais-je ressentir ? Comment dois-je réagir ? Comment faire pour réussir. Toutes ces stratégies et ces scénarios auxquels on croit. 

C’est cela qui génère de la souffrance et ces savoirs-là ne nous sont d’aucune utilité. Par exemple l’idée que la vie devrait être comme ceci ou cela. Tout cela engendre un refus de ce qui est. 

C’est ce pseudo-savoir là qui demande à être remis en question au travers du jeu de révélation "du sentiment de manque à la Plénitude"

Lorsque ce savoir là se dissout alors il y a la place pour une compréhension profonde. 

Se révèle ce que je suis vraiment. Être. Une compréhension sans séparation, qui est amour.


Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport aux rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage 
de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

samedi 14 janvier 2023

Qu’est-ce que l’éveil ?


Q : Qu’est-ce que l’éveil ?

R : C’est reconnaître que Tu es le Sans Forme qui prend toute forme.


Q : C’est un peu abstrait pour moi. Pourrais-tu me donner un exemple un peu plus concret qui puisse résonner pour moi ?


Quand un être identifié exclusivement à son corps-mental ferme les yeux, c’est une tempête mentale de pensées agitées qui se lève dans son crâne. 


Quand un tel être ouvre les yeux, il se demande : Comment puis-je obtenir un maximum d’attention, de santé, de richesses et de choses des autres et de la vie ?


Quand un être connaissant sa vraie nature ferme les yeux, il trouve la paix en lui-même.


Quand il ouvre les yeux, son attitude est : « Que puis-je faire pour les autres, pour le monde ? Que puis-je offrir » ?


L’éveil spirituel c’est donc vivre à partir de cet espace de paix impersonnel et atemporel où règnent une paix une joie et un amour inconditionnels et inconditionnés et reconnaître chaque expérience, chaque perception, chaque forme, chaque pensée ou émotion, comme une manifestation de cet Espace que l’on nomme aussi le Soi. 


L’éveil c’est donc manifester à chaque instant la lumière consciente dans le monde, c’est manifester ta vraie nature, le « Je suis » ou Dieu si tu veux à chaque instant. 


Maître Eckart disait :


L’œil avec lequel je vois Dieu et l’œil avec lequel Dieu me voit est un seul et même œil, une seule et même vision, une seule et même Connaissance, un seul et même Amour. 


L’éveil c’est donc voir les autres et le monde avec les yeux de l’amour.


L’éveil c’est tomber amoureux de toute expérience et sourire malicieusement en reconnaissant que chaque expérience est en elle-même une conspiration silencieuse pour que la Vie se reconnaisse Elle-même Ici Maintenant. 


L’ignorant prie en pensant : « Que « ma » volonté soit faite ».


Le Connaisseur de sa vraie nature dit : « Que « Ta » volonté soit faite ».


L’ignorant croit vivre dans la séparation d’avec les autres,   Le monde et Dieu et ressent de la frustration et de la souffrance lorsque des désirs personnels ne sont pas satisfaits, lorsque le monde ne tourne pas comme il veut. 


Le Connaisseur sait qu’il n’y a qu’Un seul Royaume et qu’il est Cela.


L’amour consume toutes nos fausses identifications. 


Amor Fati 



Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport aux rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage 
de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.




jeudi 12 janvier 2023

Sat Chit Ananda

 


Cher(e) ami(e),

Espérer c’est désespérer, aussi je ne te souhaite rien de particulier. Espérer c’est croire qu’il y a quelque chose de plus, plus loin qu’Ici et plus tard que Maintenant. 

Formulé autrement, je nous souhaite ce qui se présente, et c'est le plus grand des trésors. Car ce qui se présente Ici-Maintenant est exactement ce dont chacun d’entre nous avons besoin pour reconnaître que nous sommes le Sans Forme prenant toute forme. 

Au lieu de désirer ce qui n’est pas et qui est cause d’infinies souffrances inutiles, pourquoi ne pas désirer ce qui se présente ? De plus, cela ne requiert aucun effort car nous sommes déjà en train de le faire, en permanence, sans le savoir, peut-être, comme M. Jourdain qui dans la pièce de Molière "faisait de la prose sans le savoir". Néanmoins ce savoir-là change tout, sans rien changer. On appelle cela réaliser. et quand bien même les plus finauds nous diraient qu'il n'y a rien à réaliser, il y a néanmoins à réaliser qui'l n'y a rien à réaliser.

Si la Conscience est désir comme le suggèrent les philosophes non duels du Tantrisme Shivaïte du Cachemire tels qu’Abhinavagupta, Somananda, ou encore Ksmeraja, alors Vous - la Conscience - avez très exactement désiré tout ce scénario-ci et qui plus est, à la virgule près. 

Ne tentez pas de rationaliser ce qui vient d’être dit. C’est de l’ordre de l’impensable. Sentez-le. Vivez-le. Et, éprouvez la paix et la joies infinies inhérentes à cette réalisation. 

Tout l’Univers a silencieusement et amoureusement conspiré pour que cette Newsletter s’écrive et que vous la lisiez en cet instant ! Ainsi, nous pourrions dire que chacune de nos pensées, chacune de nos sensations, chaque expérience, agréable neutre ou désagréable, est causée par tout l’univers.

Il n'y a aucune causalité linéaire comme on l'entend généralement. Comme le disait mon maître posthume, Nisargadatta Maharaj : 
"La relation de cause à effet est juste une façon de penser les choses." Le théorème de Bell montre également au travers de l'intrication quantique ( au niveau des particules infiniment petites) l'absence de causalité.

Et l’ultime cause de toute cette fantasmagorie nommée « univers » est la Conscience, qui Elle n’est causée par rien d’autre qu’Elle-même !

Et Vous êtes Cela. Cela tu l’es comme le dit la grande sentence de la Chandogya Upanishad : 
Tat Tvam Asi.

Ici Je parle à Soi-même - pourrions-nous dire. Je parle à Je. La Conscience parle à la Conscience. 

Au travers de nos lectures des textes sacrées, des satsang, des partages directs auprès d’êtres installés dans cette Présence, libres de toute imaginaire d’un soi-même séparé, l’évidence fulgure :

« Je suis ce que Je cherche »

Rumi disait : « J’ai tant frappé à ta porte vérité. J’ai cogné et cogné, jusqu’au sang. 

Un jour la porte s’est ouverte et j’ai vu que j’avais frappé de l’intérieur. »

Au travers des satsang, entretiens individuels ou stages je vous invite à une exploration directe de la nature de l’expérience qui révèle invariablement qu’il n’y a pas et qu’il n’y a jamais eu de séparation entre « je » et « l’autre », « moi » et le « monde », ni entre Chit (la Conscience en sanscrit) et Sat (l’Absolu en sanscrit). 

Cette réalisation est traditionnellement nommée Ananda (félicité ou extase) mais pourrait simplement se traduire par absence de manque ou complétude. C'est pour cela que les sages hindous onty inventé ce concept trinitaire qui en réalité ne fait qu'UN : Sat Chit Ananda.

Vous êtes déjà cette complétude, Ananda.

L’Investigation du Soi ou la voie du senti sont deux voies d’accès directes à la reconnaissance de notre vraie nature que j’ai de la joie à partager avec chaque UN. 

Je vous propose de partager en Satsang c
e dimanche 15 Janvier 2022 à 20h par zoom (gratuit) ET en présentiel chez moiLe numéro de la prochaine réunion sur Zoom est le même que d'habitude : 830 899 8788.

Si vous désirez venir sur place envoyez-moi un sms au 0663769081 svp. 

En ce qui concerne les stages de 9 jours à venir  dont les dates seront à définir pour 2023 et les séances d'accompagnement en thérapie non duelle, en présentiel ou par zoom ou téléphone, veuillez me contacter sur mon mail (adnnn1967@gmail.com) et me laisser vos coordonnées téléphoniques.

Cela fait une vingtaine d’années que je partage le stage de 9 jours.
C'est l’occasion de partager les plus belles clés d’accès à notre vraie nature que je connaisse, afin que le mode de perception duel soit constamment remis en question et que l’expérience d’aperception, (la non séparation, l'unité, l'amour) soit vécue directement.
Les notions de causalité, de temps, de naissance et de mort, de localisation, d’espace, de libre arbitre, l’impression d’être une personne séparée, d’être l’acteur des actions, l’auteur des pensées, la notion de libre arbitre sont des croyances qui ont la dent dure. Elles sont le fondement même de notre civilisation mais aussi de toute la souffrance et de tous les conflits dans le monde.
Passer 9 jours pour les remettre en question en permanence au travers d'expériences directes est un minimum.
Chacune des expériences proposées vous permet de discriminer entre ce que vous croyez et ce que vous voyez et de réaliser que vous êtes déjà la paix que vous cherchez.
Huangbo Xiyun, un maître Chán du 9 e siècle disait :

« Le sage s’appuie sur ce qu’il voit et pas sur ce qu’il croit. L’ignorant s’appuie sur ce qu’il croit et pas sur ce qu’il voit.
Voyez les choses telles qu’elles sont et ne vous préoccupez pas des autres ».
C’est ce que nous faisons pendant ces 9 jours.
Nous faisons appel tantôt à la voie de la connaissance, (de la discrimination ou du "retournement de la conscience") par divers outils des grandes traditions non duelles authentiques, quelles que soient leur origine.
Ceci afin de réaliser la sagesse en nous comme le dit Nisargadatta, « lorsque je vois que je ne suis rien », la Conscience sans forme.
Puis nous faisons appel à la voie du senti, que certains appellent la voie de l’amour, de l’unité (voie du Shivaïsme du Cachemire) ou de l’abandon, pour reconnaître que toute la manifestation est une expression de nous, même et surtout nos parts d’ombre, nos désirs et nos peurs inavouables, toutes ces identités que nous avons l'habitude de rejeter.
Ceci pour réaliser comme le disait Nisargadatta Maharaj « lorsque je vois que je suis tout, c’est l’amour. » C'est à dire in fine reconnaître que Je suis le Sans Forme qui prend toute forme.
Connaissance et Amour : deux faces d’une seule et même réalité que Vous êtes.
Ramana Maharshi ne disait-il pas, pour réaliser le Soi il y a deux voies : L’investigation du Soi ou l’abandon à Dieu. Réaliser la vacuité de l’apparent sujet ou de l’apparent objet revient à révéler la même non dualité, le même amour que je n'ai bien sûr jamais cessé d'être, sauf en imaginaire.
Ce stage intéresse également particulièrement les thérapeutes désireux de découvrir leur vraie nature et d’apprendre également à accompagner à partir de la Présence non duelle.
En effet, au travers d’un certain nombre de procédures simples, efficaces, laïques et parfois extrêmement ludiques ( dont entre autres, les expériences de Douglas Harding de la Vision Sans Tête) ainsi que toute une panoplie de jeux de révélation, vous ramenant inexorablement au senti direct de l’expérience, vous apprenez à vous accompagner les uns les autres depuis le sentiment de manque jusqu’à la Plénitude que vous êtes déjà.

Le fait d'accompagner vos amis à partir de la Présence, à partir de la Vision Sans Tête, au cours du stage, permet en outre de plus facilement transposer cette nouvelle façon d'être et de vivre dans votre quotidien.
Voir à partir de notre vraie nature est d’une simplicité incroyable. Vivre constamment à partir d’elle est le défi d’une vie.

Voici encore un des nombreux retours sur la retraite de 9 jours à Paris à découvrir sur mon blog eclore-en-conscience.blogspot.fr : 

"J'ai adoré vivre ce stage de 9 jours. 
Un groupe formidable, harmonieux, joyeux, des Etres à l'écoute des uns et des autres. Chacun à sa juste place apportant son essentiel. Au cœur du vivant, la Non-dualité au delà des mots... 
"Tel un bon père de famille" Dan, veillant sur chacun de nous. 
Une transmission bienveillante et vibratoire, nourrissant à la fois le mental, le corps et l'esprit, la forme et le sans forme avec les jeux de révélation permettant d'installer sur la durée du stage de nouveaux chemins neuronaux.
Dan, tu induis un climat de confiance.  
Avec ta simplicité, spontanéité et générosité... Tu vis ce que tu dis ! J'ai pu apprécier, vivre,  goûter une fluidité... De moi vers les autres et vice et versa... Et installer une vision inclusive faisant circuler davantage la paix, l'amour et la joie !"

Merci 

Muriel (Accompagnante en soins énergétiques, musique des bols et chant intuitif)

 


Paix et Amour


Amor fati


Dan

samedi 24 décembre 2022

Noël : La fête de la reconnaissance


 Aujourd’hui nous fêtons la naissance d’un certain Jésus qui est le grand enseignant de l’Ici Maintenant. Comme Ramana Maharshi et Nisargadatta Maharaj, Jésus fut le prophète longtemps dévoyé du Je suis, du Soi, de ce qui en nous ne change pas. 

« Avant qu’Abraham ne fut Je suis. » 


Ainsi, Noël est bien le moment de se rappeler à notre vraie nature atemporelle qui imprègne toute perception et toute expérience. Reconnaître sa vraie nature pour tout aimer. 


Et, comme disait Angélus Silésius : 


« Le Christ serait-il né mille fois à Bethléem,

s’il ne naît pas en toi,

c’est en vain qu’il est né.


Il faut qu’en toi Dieu naisse.

Christ serait-il né mille fois à Bethléem,

S’il ne nait pas en toi,

Tu restes mort à jamais. »


Et toujours dans le « Voyageur Chérubinique » :


« Insensé l’être humain qui va boire à la mare et oublie la fontaine qui jaillit chez lui ! »


Un autre mot pour Joyeux Noël serait : Joyeux Maintenant, ou reconnais que Tu es l’éternel maintenant … Sans cette reconnaissance, cette fête est vidée de son sens véritable. 


Alors joyeux Noël à toi mon ami (e) 



Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport aux rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage 
de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

lundi 12 décembre 2022

Recherche ou pas recherche ?

 Dans l’Évangile de Thomas Jésus a dit  (log 2) :

« Que celui qui cherche n’arrête pas de chercher, jusqu’à ce qu’il trouve. Quand il aura trouvé, il sera bouleversé et, étant bouleversé il sera émerveillé et il règnera sur le Tout. »


Que signifie profondément cette injonction à la recherche alors que ce texte gnostique ne cesse d’affirmer que le « Royaume est déjà en vous autour de nous » ?


C’est alors que le mental essaie de voir, de comprendre ou d’atteindre la Présence qu’il se dissout en Elle. Cette dissolution révèle la Présence qui semblait voilée par la recherche. 


De ce fait de nombreux chercheurs spirituels comprenant intellectuellement ce paradoxe en concluent qu’il n’y a pas lieu de chercher. Au contraire ce paradoxe n’en est pas un pour celui qui ne se contente pas de jongler avec les concepts non duels. Pour le chercheur sincère acceptant de se mettre complètement en jeu, directement et de voir sans faire référence à la mémoire, pour celui qui pratique l’investigation avec la plus grande sincérité, cela valide au contraire l’importance cruciale de la recherche. 


La recherche tire en effet sa valeur - à condition bien sûr d’être poursuivie jusqu’au bout - du fait qu’elle amène la pensée à penser sa propre limite et impuissance et donc de se dissoudre. Et Cela en quoi elle se dissout est justement ce qu’elle cherchait. 


Il faut donc laisser la recherche aller jusqu’à son terme. C’est cela qui compte. La pensée ne peut certes pas se débarrasser de la pensée, mais elle est capable d’aller jusqu’à penser sa propre limite. La recherche ne peut dissoudre la recherche en elle-même mais elle se doit d’aller jusqu’à à sa propre limite ultime. 


Ainsi, si la recherche n’est pas diffamée par un intellect frustré, et si elle a la possibilité d’aller à son propre terme, elle arrivera naturellement à sa propre limite. 


C’est alors que la Présence peut dissoudre la recherche comme l’Océan dissout la petite poupée de sel qui désire ardemment connaître l’Océan.


Même si la recherche ne trouve jamais ce qu’elle croyait trouver, c’est en se dissolvant que la vérité recherchée se révèle pleinement. 


Le mental qui, se basant sur la mémoire et le point de vue théorique affirme « qu’il il n’y a rien à chercher » et du coup arrête la recherche est en réalité un mental qui s’auto-anésthésie, qui se ment à lui-même en pensant que du fait de cette compréhension purement intellectuelle, il est arrivé à sa propre fin. Ça, c’est de l’auto-illusionnement. Et, cela génère souvent une sorte d’à-quoi-bonisme dépressif et donc de la souffrance. Une souffrance d’autant plus souffrante qu’elle est maintenant cachée sous la volonté d’avoir raison. On appelle cela l’ego spirituel. 


La pratique de l’Investigation du Soi amène le mental au silence. Le mental ne trouve certes pas la Vérité, mais il se dissout en Elle. Et c’est justement cette dissolution qui révèle avec évidence la Vérité toujours déjà présente. 


Menez donc l’Investigation jusqu’au bout, comme nous y invite le 2e logion de l’Évangile de Thomas. 


Que la paix et l’amour soit en vous et autour de vous. 


Amor Fati 



Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport aux rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage 
de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.