Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

lundi 16 septembre 2019

La double invitation de l'éveil à votre vraie nature


La Double Invitation : 
La voie de la discrimination et la voie de l'inclusion


Le sujet apparent apparaît avec l’objet. Si nous réalisons que l’un des deux est irréel, il y a éveil à notre vraie nature.

Au lieu que le sujet égotique apparaisse comme étant le centre de l’univers, c’est la Conscience elle-même qui se révèle comme ayant toujours été le "centre véritable".  Ce qui se révèle est plutôt "une sphère dont le centre est partout et la circonférence nulle part", comme on disait au Moyen Âge quand on était éveilé à sa vraie nature.

Changement de paradigme encore plus explosif que le passage du géocentrisme (l'idée que la terre est au centre de l'univers) à l'héliocentrisme que Copernic proposa en 1513 (la terre et les autres planètes tournent autour du soleil). 

Il y a grosso modo deux façons de remettre en question notre mode de perception duel qui génère souffrance et conflit.

Ça vaut le coup quand on sait que ce mode de perception irréel enncore en vigueur chez 99,99 % de la population mondiale est également la cause racine de la plupart des dérèglements de la dite civilisation humaine depuis que l'humain a chuté dans l'ego il y a 6000 ans ( Voir l'excellent livre de Steve Taylor à ce sujet : La Chute).

Ce mode de perception a contribué entre autres au désenchantement du monde, à la coupure de l'homme avec son environnement et la nature, l'épuisement des ressources en matières premières, la pollution des sols, de l'eau et de l'air, la surpopulation, l'accélération folle de l'extinction des espèces animales, l'esclavage, les guerres, le racisme, les génocides, la civilisation patriarchale, la domination de l'homme sur la femme, le non respect des enfants, la tentative de régimenter la morale et la sexualité, et j'en passe et, évidemment la destruction de la couche d'ozone, le réchauffement climatique, avec en ligne de mire l'auto-destruction de l'homme par l'homme.


La première révolution, puisque l'heure est grave devrait être de remettre les montres à l'heure des faits, simplement des faits - et pas des fake news. La première révolution doit donc être un changement de paradigme qui nous ramène au Réel. Et donc, paradoxalement (pour le mental du moins) de remettre les aiguilles du temps sur l'éternel maintenant de notre vraie nature non duelle et, vivre au cœur du monde à partir de l'atemporelle Présence.

Et, encore plus paradoxalement, ces arguments (sauver le monde) paraissent en fait nuls et non avenus en matière de retournement de la Conscience sur Elle-même. Car, en réalité, c'est ainsi que ça semble se jouer, et c'est absolument mystérieux ce qui fait que la Conscience Une, impersonnelle et atemporelle se réalise Elle-même et à quel moment au cœur du rêve.

Sauver le monde ne semble pas avoir été pour l'instant un moteur particulièrement efficace pour inciter la Conscience à se retourner.

Et, encore plus paradoxalement, n'oublions pas que sur un plan essentiel, cette apparente fin d'un monde est également le Jeu cosmique de la Conscience. Tout se passe pour l'instant sur le plan Absolu, exactement comme ça doit, avec une perfection sans égale.

Ce qui évidemment ne préjuge en rien non plus de la suite apparente du scénario du rêve, c'est à dire la capacité de l'humanité à changer la donne et opérer une révoltion radicale et paradigmatique du regard.


Donc que ça vaille le coup ou non ne concerne peut-être pas votre nature réelle. Et pourtant...

L'invitation que je partage est invariablement de Vous retourner vers la source du regard et d'apprécier le monde et sa fulgurante beauté depuis ce qui n'a ni nom ni forme et de voir réaliser que tout est une expression de Vous.

Pardonnez-moi cette longue et fastiduese digression. C'est l'humeur du soir.

Pour révéler le Soi, votre vraie nature, pour arrêter de souffrir, disais-je donc, il y a essentiellement et traditionnellement deux voies*.

Quand l’Investigation concerne le sujet, je l’appelle l’Investigation Dissociée. C'est la voie de la Connaissance. La voie subite du retournement de la flèche de l'attention à 180 degrès vers sa propre source pour révéler l'absence d'un moi séparé à la source des perceptions. C'est le Jnana yoga. C'est l'Advaïta vedanta, le Dzogchen, une partie du Bouddhisme (non duel), le Zen , le Chan, le taoisme, les mystiques chrétiens et musulmans, Ramana Maharshi, Atmanenda Krishna Menon, Nisargadatta Maharaj, et la Vision Sans Tête de Douglas Harding.

Lorsque l'Investigation concerne l’objet je l’appelle l’Investigation Associée. C'est la voie de l'amour, du senti. C'est la voie tantrique du shïvaisme du Cashemire ( Vijnana Bhairava Tantra). Ça pourrait s'apparenter à ce que l'on appelle en Inde le Bhakti yoga, le yoga de la dévotion. Mais ici je l'entends alors en un sens très profond, c'est à dire, reconnaître par amour, par humilité, par une attention sans choix, et de façon directe que l'objet de médiation et moi, le mantra et moi, la déité et moi, Dieu et moi au même titre que toute expérience et moi, forme et moi, perception et moi, sommes en réalité faits de la même substance, de la même vacuité, de la même vibration, de la même lumière, de la même Présence, de la même Conscience, qu'importe les mots puisque ce qu'il y a à reconnaître est, au final, que, comme le pressentait Einstein, "tout l'univers est une condensation du même Vide".


C'est l'invitation à reconnaître que tout est Conscience, que toute perception est en réalité une expression de la Conscience. Une expression de mon essence, de ce que Je suis réellement.

C'est faire l'unité avec tout directement, pour réaliser que toute la manifestation est l'expression de la même Conscience. Et que Vous êtes Cela.


La différence dans ce type d’Investigation ( Voie de l'unité) et l’Investigation par la dissociation est que nous rétablissons immédiatement l’unité du Soi. Alors que dans l’Investigation par la dissociation, comme son nom l'indique, nous commençons par nous dissocier. 

Mais retenez que dans les deux Investigations, à la fin, c’est la même révélation : Vous êtes Conscience Une et impersonnelle, sans limites et sans âge.

La vérité doit venir de l’intérieur. C’est alors seulement qu’elle Vous affranchit totalement. Il n'y a que Vous qui puissiez Investiguer, retourner la Conscience. Personne ne peut le faire pour Vous. Vous êtes votre propre Grâce.

L’erreur principale, notre "pêché originel", consiste à identifier la Conscience de façon exclusive avec le corps-mental.

Dans la voie non duelle de la discrimination, nous nous dissocions de tout ce que nous ne sommes pas (neti-neti, ni ceci ni cela), jusqu’à ce qu’il ne reste que la nudité de notre être véritable.

Dans la voie inclusive, nous embrassons toute chose jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun sentiment de séparation. 

Mais dans les deux voies, nous allons de l'ignorance au savoir, du paraître à l'Essence, de la troisième personne à la Première (le Sujet Ultime), de l'illusion à la Vérité qui libère, du sentiment de séparation à la Plénitude.


Dans les deux cas, nous tombons dans un absolu non savoir.

De là seulement, nous pouvons commencer un processus de guérison très puissant en invitant tout ce qui semble problématique, choquant, désirable ou douloureux, dans cet espace de non savoir. Guérison ici signifie être complet. C'est ce processus de guérison du mental, du corps et du monde qui est rendu possible par la réalisation de qui Vous êtes réellement. Les bouddhistes appellent ça la guérison Ultime.

C'est cette double invitation que je partage en séance d'accompagnement individuel, dans les rencontres à Paris et dans les retraites.

Ces deux voies de réalisation ont été successivemnt les miennes. Parfois l'une s'est imposée, puis l'autre, de façon spontanée. Elles ne sont à priori pas contradictoires. Connaissance et Amour sont les deux faces d'une même Réalité.

Et, elles permettent de réaliser ce que Nisargadatta Maharaj, mon maître posthume, exprimait si parfaitement lorsqu'il répond dans son "Upanishad" "Je suis" ( en réalité "I am that", du titre origine" en anglais : "Je suis cela") par la célèbre "mahavakya" (sentence) :

"Quand je vois que je ne suis rien, c'est la sagesse.
Quand je vois que je suis tout, c'est l'amour.
Entre les deux ma vie s'écoule."

Je résume cela par la formule "Je suis le Sans Forme prenant toute forme".

N'est-ce pas absolument émerveillant de pouvoir réaliser Cela, ici et maintenant, au cœur du chaos du monde, au cœur du quotidien, au cour de cette vie-ci ?

Ne sommes nous pas venus ici pour répondre de façon absolue et directe à la question Qui suis-je ?

Avons-nous oublié à ce point pourquoi nous sommes là ?

Je Vous souhaite de tout mon cœur d'y répondre et de vivre ainsi à partir de votre liberté absolue.


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 


Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

dimanche 15 septembre 2019

Je ne suis pas vivant je suis la Vie


Pour-être vraiment vivant vous devez être connecté directement à la Vie. Plus que ça. Réaliser que Vous êtes la Vie. Pour sentir la vie, vous sentir vraiment vivant, vous devez réaliser qu'il n'y a pas d'un côté un moi qui pourrait faire l'expérience de la Vie puis de l'autre la Vie qui serait l'objet de l'expérience. Vous et la Vie sont une seule et même substance.

Pour que cette reconnaissance puisse avoir lieu, ne Vous attachez pas aux images mentales ou aux perceptions. Plongez profondément en Vous-même et constatez qu'à rebours des pensées et des perceptions se découvre un Espace de Présence, une Présence consciente et silencieuse qui est ce par quoi tout est perçu. 

Tant qu'il y a appropriation, l'impression qu'il y a un moi qui regarde, qui entend, qui pense, qui ressent, qui hume, qui goûte, qui pense, qui respire, qui agit, qui pose des choix, qui dort, qui mange, qui se promène, qui souffre qui se réjouit, qui expérimente, il y a illusion de distance, impression de séparation, croyance en la dualité, rêve, identification, et donc souffrance.

Cette impression est très très fortement enracinée en chacun de nous. Nous croyons que les perceptions sont toujours faites à partir d'un centre nommé A qui perçoit et dont une flèche de l'attention partirait pour atteindre les objets de la perception. A perçoit B. A perçoit C. A perçoit D. C'est vivre de façon exentrée. C'est vivre à partir de sa périphérie. Vivre à partir de la troisième personne, de l'image de soi, de l'apparence, vivre à partir de ce qui est perçu.

Le langage et la société valident cette croyance, qui est en quelque sorte devenue une croyance transparente, c'est à dire une croyance au travers de laquelle vous percevez la vie et interagissez avec elle, comme si c'était vrai, réél. 

Quand Vous regardez la vie au travers du prisme d'un moi séparé, Vous êtes en train de rêve. Vous êtes aux pris au piège de ce que Ramana Maharshi nommait l'ignorante ignorance.


Cependant, quand on prend quelques minutes pour simplement explorer, voir, constater, investiguer, ce qui est réalisé c'est que A, l'apparent moi qui semble être au centre de l'expérience, n'est en réalité qu'une autre perception. Une structure de perception duelle faite de pensées transitoires se révèle soudain comme étant purement illusoire, de l'ordre du rêve.

Quand on dit "il pleut", cela ne se réfère pas à quelqu'un. C'est juste une expression langagière. Le "il" de "il" pleut n'est personne. Il n'y a pas quelqu'un qui pleut ! de la même façon au travers de l'investigation Vous pourez reconnaître qu'il n'y a personne qui pense, agit ou expérimente la Vie.

Cela ne vous a-t-il jamais traversé l'esprit que le "je" de "je suis", ne se référait pas une personne séparée, enfermée dans un sac de peau à forme humaine ?

Que se passe-t-il au niveau vibratoire, sensoriel, tactile, lorsque vous cessez de vous approprier la vie, que vous coupez le cordon ombilical du lien personnel avec les perceptions ?

Considérez le corps. Et reconnaissez : Ce n'est pas mon corps. C'est un corps.

Considérez le mental. Et reconnaissez : Ce n'est pas mon mental. c'est un mental.

Considérez la famille. Et reconnaissez : Ce n'est pas ma famille. C'est une famille.

Considérez l'enfant. Et reconnaissez :  n'est pas mon fils. C'est un fils.

Considérez les parents. Et reconnaissez : Ceux-ci ne sont pas mes parents. Ce sont des parents.

Considérez un dit problème. Et reconnaissez :  Ceci n'est pas mon problème. C'est un problème.

Considérez le sentiment de joie. Et reconnaissez :  Ceci n'est pas ma joie. C'est une joie.

Considérez le sentiment de tristesse. Et reconnaissez : Ceci n'est pas ma tristesse. C'est une tristesse.

Considérez une expérience particulière. Et reconnaissez : Ce n'est pas mon expérience. C'est une expérience.

Considérez votre travail. ceci n'est pas mon travail. C'est un travail.

Considérez le monde. Ce n'est pas mon monde. C'est un monde.

Considérez la paix. Et reconnaissez : Ceci n'est pas ma paix. C'est une paix.

Considérez la Vérité. Et reconnaissez : ceci n'est pas ma Vérité. C'est la Vérité.

Sentez comment voir de façon impersonnelle libère instantanément le corps de tensions parasites.

L'illusion d'un "je" séparé au centre de l'expérience est un encombrement inutile, source de contractions corporelles, de sentiment de séparation, de souffrance, de conflits et de la plupart des maux de l'homme dit civilisé.

Je vous souhaite de réaliser que Vous, en tant que simple Regard, Écoute, Senti, sans personne, Vous êtes déjà totalement libre de tout ce qui est écouté, perçu, senti.


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

dimanche 8 septembre 2019

Éveil à nature vraie nature 

Je suis le Rien du Tout


ÉVEIL À NOTRE VRAIE NATURE = Détachement absolu : Reconnaissance que Je ne suis rien (sagesse) + Absolue intimité : Reconnaissance que Je suis Tout (amour) Cette pratique non duelle, d'une simplicité enfantine, nous invite à réaliser que notre vraie nature est à la fois l'un et l'autre et ni l'un ni l'autre. Je suis le Sans Forme qui prend toute forme. C'est la réalisation ultime de la Chandogya Upanishad : "Tu es Cela". Il y a encore de places pour le prochain stage de 9 jours à Mandelieu cet automne. Contactez-moi sur adnnn1967@gmail.com si vous êtes intéressé par les stages, les rencontres, ou les accompagnements individuels en thérapie non duelle. Bien que le terme thérapie non duelle puisse paraître "barbare" aux oreilles de certains, il faut se rappeler que l'essence de la thérapie en Inde était selon les textes traditionnels de nature non duelle. Que ce soit dans la Baghavad Gita, ou dans le Vasishta yoga où Vasishta guérit la dépression du Prince Rama dégoûté de vivre, en lui montrant que la nature de ce que l'on appelle la vie, n'est qu'un rêve transitoire dont le fondement est le Soi, la guérison au sens traditionnel est d'abord une guérison de l'ignorante ignorance dont parlait Ramana Maharshi. Il y est compris que la racine de la souffrance humaine et des conflits est le sentiment de séparation, que crée la croyance erronée d'être une personne séparée, limitée, mortelle, auteur des pensées et des actes. Cette thérapie ne concerne pas tout le monde. Loin de là. Et, la thérapie de la personne (psychiatrie, et psychologie, psychanalyse) a sans doute toute sa place au sein d'une société qui est basée sur ce mensonge initial en la séparation et que quasiment personne ne remet en question. Il concerne sans doute ceux qui n'ont pas de déséquilibres psychologiques importants, (pas de psychoses) et qui sont également animés d'un fort désir de se reconnaître eux-mêmes au point d'avoir le courage de remettre en question tous les fondements de ce que l'on appelle communément la réalité, et toutes les définitions que l'on peut avoir de soi-même, pour répondre ultimement à la question essentielle : Qui suis-je ? Lorsqu'il y a un questionnement profond et une grande authenticité, cette quête peut parfois être momentanément facilitée par un être qui vous accompagne de façon impersonnelle, bienveillante et d'une radicalité sans compromissions par rapport à la Vérité ultime que Vous êtes. De préférence "installée" Lui-même dans la Présence impersonnelle, c'est à dire quelqu'un qui ne se prend pas pour une personne, un thérapeute, ou quoi que ce soit d'ailleurs. Pour déjouer les pièges du mental, vous donner les instructions et les clés non duelles nécessaires, être sûr que celles-ci soient bien comprises et surtout expérimentées directement, vous soutenir dans le retournement de la conscience sur Elle-même et l'écoute depuis l'Espace impersonnel tout ce qu'il vous semble habituellement difficile voire impossible à accueillir, un accompagnement neutre et bienveillant peut être d'une importance capitale. Évidemment, l'accompagnement non duel n'est pas une obligation. Paradoxalement, ce que l'on nomme éveil, le fait que la Conscience déjà présente en Vous et en tant que Vous, se rappelle soudain à Elle-même en se désidentifiant du corps-mental, ne dépend sur un plan profond d'aucun effort, pratique ou condition extérieure. Mais entre la théorie, les grands principes et la pratique directe, il y a souvent un monde. Toujours est-il que, sans dévaloriser l'importance sur le plan relatif d'un accompagnement classique, il est évident que, tant que l'on tente de rendre une personne meilleure ou plus performante, on renforce la croyance en une entité fausse et source de souffrance. Il semble qu'il y ait depuis une vingtaine d'années, un véritable mouvement d'ouverture chez beaucoup de thérapeutes contemporains vers l'évidence non duelle, pour aller vers la guérison ultime qui est la guérison de l'illusion d'être une personne. Peter Fenner propose une thérapie non duelle depuis les années 90 aux États Unis, et a commencé une formation à la thérapie non duelle depuis les années 2000 ( Radiant Mind) en anglais. C'est également ce que je propose dans les stages de 9 jours. Voir le blog : eclore-en-conscience.blogspot.fr Cet engouement récent pour la thérapie non duelle se confirme dans la fréquentation par les thérapeutes de différents horizons dans les stages de week-end et de 9 jours


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 


Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

La réconciliation Ultime (Vidéo)

La réconciliation Ultime (Vidéo)



ÉVEIL À VOTRE VRAIE NATURE =


Détachement absolu : Réalisation que Je ne suis rien (sagesse)

+
Absolue intimité : Réalisation que Je suis Tout (amour)

--------------------------------------------------------------------
Cette pratique non duelle, d'une simplicité enfantine, nous invite à réaliser que notre vraie nature est à la fois l'un et l'autre et ni l'un ni l'autre.

Je suis le Sans Forme qui prend toute forme. C'est la réalisation ultime de la Chandogya Upanishad : "Tu es Cela".
Il y a encore de places pour le prochain stage de 9 jours à Mandelieu cet automne. Contactez-moi sur adnnn1967@gmail.com si vous êtes intéressé par les stages, les rencontres, ou les accompagnements individuels en thérapie non duelle.
Bien que le terme thérapie non duelle puisse paraître "barbare" aux oreilles de certains, il faut se rappeler que l'essence de la thérapie en Inde était selon les textes traditionnels de nature non duelle.
Que ce soit dans la Baghavad Gita, ou dans le Vasishta yoga où Vasishta guérit la dépression du Prince Rama dégoûté de vivre, en lui montrant que la nature de ce que l'on appelle la vie, n'est qu'un rêve transitoire dont le fondement est le Soi, la guérison au sens traditionnel est d'abord une guérison de l'ignorante ignorance dont parlait Ramana Maharshi.

Il y est compris que la racine de la souffrance humaine et des conflits est le sentiment de séparation, que crée la croyance erronée d'être une personne séparée, limitée, mortelle, auteur des pensées et des actes.
Cette thérapie ne concerne pas tout le monde. Loin de là. Et, la thérapie de la personne (psychiatrie, et psychologie, psychanalyse) a sans doute toute sa place au sein d'une société qui est basée sur ce mensonge initial en la séparation et que quasiment personne ne remet en question.
cette quête peut parfois être momentanément facilitée par un être qui vous accompagne de façon impersonnelle, bienveillante et d'une radicalité sans compromissions par rapport à la Vérité ultime que Vous êtes. De préférence "installée" Lui-même dans la Présence impersonnelle, c'est à dire quelqu'un qui ne se prend pas pour une personne, un thérapeute, ou quoi que ce soit d'ailleurs.
Il concerne sans doute ceux qui n'ont pas de déséquilibres psychologiques importants, (pas de psychoses) et qui sont également animés d'un fort désir de se reconnaître eux-mêmes au point d'avoir le courage de remettre en question tous les fondements de ce que l'on appelle communément la réalité, et toutes les définitions que l'on peut avoir de soi-même, pour répondre ultimement à la question essentielle : Qui suis-je ?
Lorsqu'il y a un questionnement profond et une grande authenticité,
Toujours est-il que, sans dévaloriser l'importance sur le plan relatif d'un accompagnement classique, il est évident que, tant que l'on tente de rendre une personne meilleure ou plus performante, on renforce la croyance en une entité fausse et source de souffrance.
Pour déjouer les pièges du mental, vous donner les instructions et les clés non duelles nécessaires, être sûr que celles-ci soient bien comprises et surtout expérimentées directement, vous soutenir dans le retournement de la conscience sur Elle-même et l'écoute depuis l'Espace impersonnel tout ce qu'il vous semble habituellement difficile voire impossible à accueillir, un accompagnement neutre et bienveillant peut être d'une importance capitale.
Évidemment, l'accompagnement non duel n'est pas une obligation. Paradoxalement, ce que l'on nomme éveil, le fait que la Conscience déjà présente en Vous et en tant que Vous, se rappelle soudain à Elle-même en se désidentifiant du corps-mental, ne dépend sur un plan profond d'aucun effort, pratique ou condition extérieure. Mais entre la théorie, les grands principes et la pratique directe, il y a souvent un monde.
Cet engouement récent pour la thérapie non duelle se confirme dans la fréquentation par les thérapeutes de différents horizons dans les stages de week-end et de 9 jours
Il semble qu'il y ait depuis une vingtaine d'années, un véritable mouvement d'ouverture chez beaucoup de thérapeutes contemporains vers l'évidence non duelle, pour aller vers la guérison ultime qui est la guérison de l'illusion d'être une personne.
Peter Fenner propose une thérapie non duelle depuis les années 90 aux États Unis, et a commencé une formation à la thérapie non duelle depuis les années 2000 ( Radiant Mind) en anglais. C'est également ce que je propose dans les stages de 9 jours.


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.
Jeu de Révélation de notre vrai nature :

Je suis l'un et l'autre et ni l'un ni l'autre



Jeu de Révélation non duel passant par le senti.



L'éveil à notre vraie naure = Être l’un et l’autre + être ni l’un ni l’autre.

Cette pratique résume l'essentiel de l'invitation non duelle...


Je suis le Sans Forme prenant toute forme.
-----------------------------------
Bien que la notion de thérapie non duelle puisse paraître "barbare" aux oreilles de certains, il faut se rappeler que l'essence de la thérapie en Inde était selon les textes traditionnels de nature non duelle.
Que ce soit dans la Baghavad Gita, où Krishna guérit la dépression d'Arjouna, le guerrier, avant la dernière bataille du Mahabharata, ou dans le Vasishta yoga où Vasishta guérit la dépression du Prince Rama dégoûté de vivre, en lui montrant que la nature de ce que l'on appelle la vie, n'est qu'un rêve transitoire dont le fondement est le Soi, ou encore l'Ashtavakra Gita, où Ashtavakra le jeune garçon aux huit bosses guérit l'illusion de séparation chez le roi Janaka, la guérison au sens traditionnel est d'abord une guérison de l'ignorante ignorance dont parlait Ramana Maharshi.

Il y est compris que la racine de la souffrance humaine et des conflits est le sentiment de séparation, que crée la croyance erronée d'être une personne séparée, limitée, mortelle, auteur des pensées et des actes.

Cette thérapie ne concerne pas tout le monde. Loin de là. Et, la thérapie de la personne (psychiatrie, et psychologie, psychanalyse) a sans doute toute sa place au sein d'une société qui est basée sur ce mensonge initial en la séparation et que quasiment personne ne remet en question.
cette quête peut parfois être momentanément facilitée par un être qui vous accompagne de façon impersonnelle, bienveillante et d'une radicalité sans compromissions par rapport à la Vérité ultime que Vous êtes. De préférence "installée" Lui-même dans la Présence impersonnelle, c'est à dire quelqu'un qui ne se prend pas pour une personne, un thérapeute, ou quoi que ce soit d'ailleurs.
Il concerne sans doute ceux qui n'ont pas de déséquilibres psychologiques importants, (pas de psychoses) et qui sont également animés d'un fort désir de se reconnaître eux-mêmes au point d'avoir le courage de remettre en question tous les fondements de ce que l'on appelle communément la réalité, et toutes les définitions que l'on peut avoir de soi-même, pour répondre ultimement à la question essentielle : Qui suis-je ?

Lorsqu'il y a un questionnement profond et une grande authenticité,
Évidemment, l'accompagnement non duel n'est pas une obligation. Paradoxalement, ce que l'on nomme éveil, le fait que la Conscience déjà présente en Vous et en tant que Vous, se rappelle soudain à Elle-même en se désidentifiant du corps-mental, ne dépend sur un plan profond d'aucun effort, pratique ou condition extérieure. Mais entre la théorie, les grands principes et la pratique directe, il y a souvent un monde.
Pour déjouer les pièges du mental, vous donner les instructions et les clés non duelles nécessaires, être sûr que celles-ci soient bien comprises et surtout expérimentées directement, vous soutenir dans le retournement de la conscience sur Elle-même et l'écoute depuis l'Espace impersonnel tout ce qu'il vous semble habituellement difficile voire impossible à accueillir, un accompagnement neutre et bienveillant peut être d'une importance capitale.

Pour moi, l'accompagnement affectueux et sans concessions de Frédéric Moreau, ostéopathe éveillé à sa vraie nature à Aix-en-Provence a été d'une importance cruciale, pour faire l'unité avec mes zones d'ombre, et mes désirs inavouables, réapprendre à sentir, et à voir sans la pensée, me remettre totalement en jeu.
Cet engouement récent pour la thérapie non duelle se confirme dans la fréquentation par les thérapeutes de différents horizons dans les stages de week-end et de 9 jours, aussi bien que parmi les personnes désirant faire un accompagnement non duel individuel.
Toujours est-il que, sans dévaloriser l'importance sur le plan relatif d'un accompagnement classique, il est évident que, tant que l'on tente de réparer la personne, de rendre une personne meilleure ou plus performante, on renforce inexorablement l'dée d'être une personne, et donc in fine, le sentiment de séparation et de souffrance.

Il semble qu'il y ait depuis une vingtaine d'années, un véritable mouvement d'ouverture chez beaucoup de thérapeutes contemporains vers l'évidence non duelle, pour aller vers la guérison ultime qui est la guérison de l'illusion d'être une personne.

Peter Fenner propose une thérapie non duelle depuis les années 90 aux États Unis, et a commencé une formation à la thérapie non duelle depuis les années 2000 ( Radiant Mind) en anglais. C'est également ce que je propose dans les stages de 9 jours.




NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

De la perspective personelle à la perspective impersonnelle qui guérit (vidéo)

De la perspective personelle 
à la perspective impersonnelle qui guérit

Théorie et pratique


Extrait de stage de partage de la Présence non duelle de 9 jours où nous explorons sensoriellement, la perspective personnelle et impersonnelle. Cette exploration passe par une pratique qui permet de sentir sensoriellement, corporellement, tactilement, vibratoirement, l'effet de contraction de l'impression d'appropriation et donc de s'en libérer plus aisément que si la compréhension n'était qu'intellectuelle. Après la pratique exploration de ce regard impersonnel source de guérison non duelle, c'est à dire source de guérison de l'impression de dualité. En passant en revue un ensemble de concepts, d'idées et d'expériences, l'invitation est de les voir comme d'abord "mon expérience puis comme une expérience. L'air de rien, cette pratique est extrêmement éveilleuse de la Présence non duelle. Un accompagnement non duel pour, non pas "libérer la personne", mais vous libérer de l'idée d'être une personne séparée... Bien que le terme thérapie non duelle puisse paraître "barbare" aux oreilles de certains, il faut se rappeler que l'essence de la thérapie en Inde était selon les textes traditionnels de nature non duelle. Que ce soit dans la Baghavad Gita, ou dans le Vasishta yoga où Vasishta guérit la dépression du Prince Rama dégoûté de vivre, en lui montrant que la nature de ce que l'on appelle la vie, n'est qu'un rêve transitoire dont le fondement est le Soi, la guérison au sens traditionnel est d'abord une guérison de l'ignorante ignorance dont parlait Ramana Maharshi. Il y est compris que la racine de la souffrance humaine et des conflits est le sentiment de séparation, que crée la croyance erronée d'être une personne séparée, limitée, mortelle, auteur des pensées et des actes. Cette thérapie ne concerne pas tout le monde. Loin de là. Et, la thérapie de la personne (psychiatrie, et psychologie, psychanalyse) a sans doute toute sa place au sein d'une société qui est basée sur ce mensonge initial en la séparation et que quasiment personne ne remet en question. Il concerne sans doute ceux qui n'ont pas de déséquilibres psychologiques importants, (pas de psychoses) et qui sont également animés d'un fort désir de se reconnaître eux-mêmes au point d'avoir le courage de remettre en question tous les fondements de ce que l'on appelle communément la réalité, et toutes les définitions que l'on peut avoir de soi-même, pour répondre ultimement à la question essentielle : Qui suis-je ? Lorsqu'il y a un questionnement profond et une grande authenticité, cette quête peut parfois être momentanément facilitée par un être qui vous accompagne de façon impersonnelle, bienveillante et d'une radicalité sans compromissions par rapport à la Vérité ultime que Vous êtes. De préférence "installée" Lui-même dans la Présence impersonnelle, c'est à dire quelqu'un qui ne se prend pas pour une personne, un thérapeute, ou quoi que ce soit d'ailleurs. Pour déjouer les pièges du mental, vous donner les instructions et les clés non duelles nécessaires, être sûr que celles-ci soient bien comprises et surtout expérimentées directement, vous soutenir dans le retournement de la conscience sur Elle-même et l'écoute depuis l'Espace impersonnel tout ce qu'il vous semble habituellement difficile voire impossible à accueillir, un accompagnement neutre et bienveillant peut être d'une importance capitale. Évidemment, l'accompagnement non duel n'est pas une obligation. Paradoxalement, ce que l'on nomme éveil, le fait que la Conscience déjà présente en Vous et en tant que Vous, se rappelle soudain à Elle-même en se désidentifiant du corps-mental, ne dépend sur un plan profond d'aucun effort, pratique ou condition extérieure. Mais entre la théorie, les grands principes et la pratique directe, il y a souvent un monde. Toujours est-il que, sans dévaloriser l'importance sur le plan relatif d'un accompagnement classique, il est évident que, tant que l'on tente de rendre une personne meilleure ou plus performante, on renforce la croyance en une entité fausse et source de souffrance. Il semble qu'il y ait depuis une vingtaine d'années, un véritable mouvement d'ouverture chez beaucoup de thérapeutes contemporains vers l'évidence non duelle, pour aller vers la guérison ultime qui est la guérison de l'illusion d'être une personne. Peter Fenner propose une thérapie non duelle depuis les années 90 aux États Unis, et a commencé une formation à la thérapie non duelle depuis les années 2000 ( Radiant Mind) en anglais. C'est également ce que je propose dans les stages de 9 jours. Cet engouement récent pour la thérapie non duelle se confirme dans la fréquentation par les thérapeutes de différents horizons dans les stages de week-end et de 9 jours, aussi bien que parmi les personnes désirant faire un accompagnement non duel individuel.


Nisargadatta Maharaj, mon maître posthume, auteur d'une "Upanishad" : Je Sui
NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.