Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

samedi 7 décembre 2019

Qu'est ce que la non dualité ? TOUT EST UN

Qu'est ce que la non dualité ?

TOUT EST UN


La complexité apparente de ce terme, non dualité, qui vient du terme sanscrit Advaita (A privatif et dvaita, deux), signifie non deux, qu'il n'y a pas deux, que tout est Un, comme le proclame le titre d'un livre magnifique de Ellam Omru*, que Ramana Maharshi aimait beaucoup citer.

Voici quelques extraits de ce livre TOUT EST UN :

1. Tout ce qui existe, incluant le monde que tu vois, ainsi que toi-même, témoin du monde, tout est Un.
2. Tout ce que tu considères comme étant moi, toi, lui, elle et ceci ou cela, tout est Un.
3. Les êtres sensibles, ainsi que tout ce qui est considéré comme étant inerte et insensible, la terre, l’air, le feu et l’eau, tout cela est Un.
4. Le bien-être de la conscience que « Tout est Un » ne peut-être obtenu par une conscience fragmentaire, séparant les choses et les êtres : tout est Un.
6. Celui qui considère « je suis séparé », « tu es séparé », « il est séparé », etc., se comporte  d’une certaine façon envers lui-même, et différemment envers les autres. Il ne peut s’en empêcher. La pensée « chaque être est séparé des autres » est la graine d’où s’élève l’arbre de la discrimination arbitraire des actes (en fonction de la diversité des personnes).
Par conséquent, comment pourrait-il y avoir un défaut de vertu chez celui qui sait qu’il y a unité entre lui et les autres ? Aussi longtemps que le germe de la différenciation est présent, l’arbre correspondant est à même de s’élever, que l’on s’y attende ou pas. Il faut donc renoncer à cette tendance à la différenciation. Tout est Un.
7. Si tu poses la question :
« Dans le monde, les choses paraissent différentes ; comment puis-je alors considérer le tout comme étant Un ? Y-a-t-il un moyen d’atteindre à cette connaissance ? »
 La réponse est celle-ci : « Dans un même arbre nous voyons des feuilles, des fleurs, des fruits et des branches, différents les uns des autres, et qui pourtant ne font qu’un, étant tous compris dans le mot « arbre ». Leur racine est une, leur sève est une. De même, toutes les choses, tous les corps, tous les organismes, proviennent d’une même source et sont activés par un seul et même principe vital : tout est Un.
8. Ô homme de bien ! Vois par toi-même si l’affirmation « Tout est Un » est bénéfique ou nocive. Réfléchis. Tout comme une personne qui se voit elle-même comme elle voit les autres et les autres comme elle-même ne peut être qu’honnête et juste, de même comment le mal pourrait-il s’attacher à celui qui sait qu’il fait un avec les autres ?Dis-moi s’il existe une meilleure voie vers le Souverain Bien que la connaissance de l’Unité. Il n’y en a certainement pas. Comment quelqu’un pourrait-il aimer les autres mieux qu’en sachant qu’il sont lui-même, Il les connait dans l’Unité ; il les aime dans l’Unité, puisqu’en vérité ils sont Un.
9. Qui peut partager la paix mentale et le calme de celui qui connaît l’Unité ? Il n’a pas de soucis. Le bien-être de tous est son propre bien-être. Une mère considère le bien-être de ses enfants comme le sien propre. Cependant son amour n’est pas parfait, parce qu’elle se croit individuellement séparée de ses enfants. L’amour d’un Sage ayant réalisé l’Unité de toutes choses dépasse, et de très loin, même l’amour d’une mère. Il n’y a pas d’autre moyen pour réaliser un tel amour que la connaissance de l’Unité : tout est Un.
10. Sache que le monde dans son ensemble constitue ton corps impérissable, et que tu es toi-même la vie perpétuelle du monde entier. Quel mal y-a-t’il dans une telle voie ? Qui a peur de suivre la voie sans mal ? Sois téméraire. Les Védas enseignent cette vérité. Il n’y a rien d’autre que toi-même. Le Souverain Bien t’appartient. Oui, tu Es ce Souverain Bien toi-même. Tout ce que les autres pourront tirer de toi sera du bien, uniquement. Qui donc s’emploierait à agir contre son propre corps, sa propre âme ? S’il y a un abcès dans le corps, un remède lui est appliqué ; même s’il s’avère douloureux, son but est de faire du bien, uniquement. Il en ira de même pour certaines de tes actions, dont le but sera le bien du monde. C’est pourquoi tu ne dois pas t’empêtrer dans la différenciation.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En contemplant l'univers depuis la perspective qui est habituellement la nôtre, la perspective personnelle, où nous nous prenons pour une personne, il semble en effet qu'il n'y ait que multiplicité et séparation à tous les niveaux.
Mon corps et celui de l'autre seront toujours séparés, quels que soient nos tentatives respectives de les rapprocher. Tous les objets semblent séparés les uns des autres, les perceptions sensorielles et les pensées, bien qu'invisibles, semblent également être séparés. Tout ce que je perçois ou ce dont je fais l'expérience semble toujours à distance de moi. Et cette apparente distance crée un inexorable sentiment de limitation, d'incomplétude et génère donc souffrance et conflits.
Le terme non dualité pointe vers le fait, qu'en deça des apparentes séparations entre moi et le monde (perceptions), moi et le corps (sensations), moi et les pensées (le mental), il demeure quelque chose d'infiniment plus réel, comme une essence commune à toute forme, toute perception, toute expérience. Lorsque nous commençons à investiguer la nature essentielle de toute chose y compris de nous-même, de ce que nous appelons le corps mental, nous pouvons alors découvrir - au sens de cesser de couvrir - que toutes ces formes en apparence séparées, sont en réalité constituées de la même essence. 
Cette réalisation peut avoir lieu spontanément ou après un apparent chemin spirituel. 
La non dualité est un mot en apparence très savant, élitiste, conceptuel, qui renvoie avant tout à l'expérience directe et inexprimable de l'unité avec tout. Cette évidence ne peut qu'être réalisé lorsque la croyance d'être un individu séparé et l'impression de séparation se sont dissoutes.
Tout ceci ne sont que de pauvres mots, pointant vers une réalité indivise. Les mots de par leur nature  même fragmentent et divisent et pourtant nous voulons ici désigner ici quelque chose qui ne connaît ni division ni distance ni séparation. Les pauvres mots de ce blog pointent inlassablement vers une réalité invisible, et pourtant présente en toute forme et toute chose. Quel orgueil. Cela qui constate l'orgueil est l'humilité, une humilité sans personne de humble, l'humilité de l'espace impersonnel.
Le terme non dualité renvoie en réalité vers un absolu non savoir. Vers l'évidence que nous n'avons jamais rien su de façon certaine sauf d'être cela par quoi ce non savoir est connu et qui connaît tout le reste.
"Vous savez que vous ne savez rien" disait Ramana Maharshi. "Découvrez la nature de cela qui sait qu'il ne sait rien, et le Soi, l'Un, la non dualité, se révèle."
La non dualité désigne également tous les moyens d'accès à cette réalité indivisible. Ce terme pointe aussi vers toutes les techniques habiles (comme le disait Bouddha) à notre disposition pour déconstruire notre mode de perception duel et fragmentaire, source de souffrance et de conflits sans fin. C'est l'objet de ce blog, de la chaîne vidéo, des satsang et des retraites que de partager ces moyens habiles, ces clés non duelles susceptibles de fendre la carapace des conditionnements pour vous inviter à quitter le vu pour voir vraiment.
L'essentiel est que ces mots opèrent une transformation en vous, que cela devienne une réalité vivante pour vous. Et, lorsque l'éveil à la non dualité se révèle en vous, vous réalisez que votre être véritable rayonne déjà d'une paix et d'une plénitude absolues.
Amor Fati

NB : Un prochain stage de 9 jours aura lieu à Paris entre février et fin mars, contactez-moi pour fixer une date et vous inscrire. Il y a maximum 8 participants afin que l'aspect individualisé de l'accompagnement soit préservé.
Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, désormais également par vidéo-conférence (zoom) ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

samedi 23 novembre 2019

Révéler en nous l’Absolu par la pratique du Neti Neti

Révéler en nous l’Absolu
                              par la pratique du Neti Neti


Depuis longtemps le débat fait rage dans les milieux spirituels à propos des moyens de réalisation de notre vraie nature. 

Nombreux sont ceux qui affirment que la réalité Ultime échappe complètement aux mots et aux concepts et doit donc être appréhendée de façon négative. Ce qui signifie que ce n’est qu’en comprenant ce que nous ne sommes pas que ce que nous sommes vraiment peut se révéler. 

D’autres disent que l’on peut pointer positivement vers la réalité ultime avec des mots et la révéler.

Les premiers appartiennent à la voie apophatique et les seconds à la voie kataphatique. Le Neti Neti (ni ceci ni cela) s'inspire des deux approches. Elle commence par la voie apophatique en niant tout ce que nous ne sommes pas pour ensuite affirmer que nous sommes ce qui ne peut être nié.

Le Neti Neti apparaît dés les premières Upanishads qui forment le cœur de la spiritualité authentique et de la philosophie hindoue. Il s'agit d'une des plus importantes collections d'écrits sur la théorie et la mise en pratique de la réalisation de notre vraie nature. Les Upanishad majeures(une dizaine) ont été écrits à partir de transmissions orales les précédant sans doute de plusieurs millénaires et leur création date donc probablement d'il y a 4000 à 10000 ans.

Le sage Yajnavalkya, une des figures de proue des Upanishad, enseigne la doctrine du Neti Neti, selon laquelle la vérité ne peut être trouvée que par la négation de toutes les pensées à son sujet dans la Bhrihadaranyaka Upanishad, qui est sans doute une des plus anciennes Upanishad. 

On pourrait dire que l'enseignement du Bouddha à propos du non soi* se rapproche ou s'inspire du neti neti. Et en tout cas on retrouve avec une rigueur absolue dans l'enseignement de Nagarjuna, fondateur de l'école Madhymaka (voie du milieu) au 3ème siècle de notre ère, ce même souci d'aller au-delà des concepts. Toute l'œuvre de Nāgārjuna a pour but de déconstruire l'esprit ordinaire, conceptuel, pour qu'apparaisse « la connaissance principielle (Prajñā dans un premier temps puis Jñāna) » qui seule peut donner accès à la compréhension de la réalité. 

Je propose d'ailleurs souvent une investigation-méditation très profonde, directement inspirée de la radicalité non duelle de son enseignement :


Ou :


Et la suite :


Dans cette méditation inspirée de l'enseignement de Nagarjuna, je pose la question suivante :

"Si vous ne faites pas référence à la mémoire ni aux associations mentales, êtes vous 

1) éveillé à votre vraie nature ?

2) ignorant de votre vraie nature ?

3) Ni l'un ni l'autre ?

L’extraordinaire pouvoir de la méthode de Neti Neti réside en ceci qu’elle révèle ce que nous sommes en nous permettant de reconnaître ce que nous ne sommes pas.

Lorsque nous nions ce que nous ne sommes pas nous nous libérons des couches d'identifications abusives.

Le danger, lorsque nous pointons vers une définition positive de qui nous sommes, est toujours de s’enfermer dans un nouveau concept, une nouvelle définition.

La Conscience inconditionnée, le Sans Forme, Le Christ, le Soi, l’Absolu, la Présence non duelle,  le Non Esprit, Dieu, sont autant de concepts qui peuvent sans doute rayonner d'un certain pouvoir d’évocation de qui nous sommes. Cependant, ces concepts sont à double tranchant et sont également susceptibles de nous enfermer dans de nouvelles définitions alors que ce que nous sommes transcende toute définition.

Car, ultimement, tout ce qui peut être perçu ou conçu n’est pas ce que nous sommes ! C'est juste une idée, un concept, une représentation mentale, un simple imaginaire, une perception transitoire apparaissant disparaissant.

La négation qui se fait ici systématiquement, comme vous le remarquez, n'est pas une destruction nihiliste du monde qui déboucherait sur un aquoibonisme* dépressif. C'est juste la réalisation qu'il n'y a en réalité rien de solide qui puisse être détruit, car tout ce qui peut être perçu n'est in fine qu'une croyance.

Tout ceci ne signifie pas que tout est complètement illusoire et donc que la vie serait sans intérêt, mais plutôt qu'il n'y a pas de "je" séparé derrière les expériences, par d'expérimentateur autonome et qu'il n'y a pas non plus d'objet séparé en soi comme ce blog par exemple. Blog est juste un nom que nous avons apposé automatiquement à une forme, parce que pour x raisons, la société et le langage nous ont conditionnés pour voir le monde en objets séparés. Ce que nous appelons blog est juste la conséquence d'un filtrage du sytème nerveux de données brutes reconstruites par le mental en un concept nommé "blog".

Ainsi tout ce que nous pouvons concevoir et percevoir est le résultat d'un étiquetage totalement arbitraire. Toute expérience n'est en réalité que ceci : Un étiquetage (au niveau relatif) surimposé sur une réalité indivisible (le niveau Absolu, non duel). L'homme ordinaire, qui se prend pour un homme, est complètement piégé dans le langage, la culture, l'histoire, et toutes les définitions qu'il a de lui-même et de ce qu'il appelle la vie. Et tant que nous ne faisons pas directement l'expérience en nous de la Présence non duelle, nous sommes plongés dans ce que Ramana Maharshi appelait l'ignorante ignorance, et nous sommes ignorants même du fait d'être ignorants.

Évidemment, sur un plan profond, toute la manifestation est l'expression du non manifesté, toute forme l'expression du Sans Forme. Mais tant que nous ne nous goûtons pas directement nous-mêmes comme étant l'Absolu, nous demeurons dans l'ignorance.

Le Neti Neti nous permet donc de percer à jour toutes ces constructions mentales en révélant qu'ultimement aucune n'a de réalité autonome. Et ce même la réalité non duelle. et c'est justement qu'en cela que la pratique du Neti Neti diffère des autres pratiques méditatives et de réalisation dans le sens où beaucoup d'entre elles se terminent au niveau non duel.


Dans l'enseignement de Nisargadatta Maharaj, le Neti Neti va au-delà de ces niveaux de profondeurs et de compréhension. Il a été pour moi un maître posthume, ainsi que le maître posthume de mon maître vivant, Frédéric Moreau, ostéopathe-éveilleur à Aix-en-Provence, le grand coupeur de têtes du 20 é siècle.

Le véritable Neti Neti nie tout le manifesté mais également le non-manifesté, la non dualité. 

Ce qui demeure alors est la seule "chose", non chose en réalité, qui ne puisse être niée, le Sans Forme, qui ne peut être vu, entendu, touché, senti.

 Dans l'Évangile de St Thomas (Logion 17Jésus dit : 

Je vous donnerai ce que l’œil n’a pas vu,
Et ce que l’oreille n’a pas entendu,
Et que la main n’a pas touché,
Et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme.

Et dans la Kéna Upanishad on lit :

I.3  Là le regard n’arrive pas, la parole n’arrive pas, non plus que la pensée. Nous ne savons pas, nous ne comprenons pas, comment on pourrait enseigner cela. 

I.4 Cela, en effet, est autre que le connu et c’est aussi au-dessus de l’inconnu. Ainsi avons-nous entendu des Anciens qui nous l’ont beaucoup montré. 

I.5  Ce n'est pas ce que la parole exprime, mais ce par quoi la parole est exprimée, tel est le Brahman, et non celui que l'on honore comme tel.

I.6  Ce n'est pas ce que la pensée pense, mais ce par quoi la pensée pense, tel est le Brahman, et non celui que l'on honore comme tel.

I.7 ce n'est pas ce que l'œil voit mais ce pas quoi l'œil voit, tel est le Brahman, et non celui que l'on honore comme tel.

I.8  Ce n'est pas ce que l'oreille entend mais ce par quoi l'oreille entend, tel est le Brahman, et non celui que l'on honore comme tel."

Ainsi, après avoir nié et écarté toute les perceptions, tout le manifesté, la transcendance se révèle naturellement et sans efforts.  

Nous sommes donc au-delà de toute perception. Un des texte fondateurs du Bouddhisme non duel, le Sûtra du Cœur, et qui exprime "la forme est le vide et le vide est la forme" se conclut par : "Allez au-delà, allez au-delà". Comme une ultime invitation à ne pas se laisser piéger par une sorte d'ultime apparence de compréhension mentale.

Nous sommes au-delà de tout, même de la non dualité. Et d'ailleurs je vous rappelle que lorsque l'on demandait à Nisargadatta Marahaj qui il était, il répondait souvent : "Je ne suis rien de perceptible ou de concevable".

Et c'est aussi mon expérience directe que pour réaliser notre vraie nature nous devons immanquablement demeurer en tant que le Sans Forme, au-delà de toute perception et représentation mentale. 

Le processus du Neti Neti, tout en commençant au niveau relatif, du monde des apparences, et d'une apparente identité séparée, révèle paradoxalement qu'il n'y a rien à transcender, seulement des concepts et même ceux afférents à la réalisation de l'Ultime.

Ce qui demeure alors est une Vacuité absolue, un absolu non savoir. Rien dont nous puissions dire ceci est moi ou ceci est à moi.

C'est un peu comme un retour au Rien, au O absolu. 

Nous devons donc avoir le courage, au fur et à mesure que le processus du Neti Neti opère de transcender le corps, le mental, les autres et le monde matériel et le monde spirituel, les préférences. Cela inclut donc tous les attachements, comme la famille, le travail, les accomplissements personnels,  l'histoire, le sexe, la race, l'humanité, les identités spirituelles comme Jésus, Bouddha, Ramana Maharshi, Shankara, Nisardatta Maharaj, et j'en passe, Dieu, Allah... 

Voyez dans ces vidéos comme le Neti Neti semble étrange et difficile au début du processus, ici vécu en direct, avec les participants d'une retraite donnée à Quiberon.


 Et


Et  


Car rien de tout ceci ne peut nous aider puisque ce ne sont que des concepts...

Le langage et le mental préservent toute leur utilité pratique. Mais ils ne sont d'aucune aide dans la découverte de qui je suis ultimement.

Souvenez-vous donc qu'une pensée n'est rien de plus qu'une pensée, qu'une simple perception transitoire.

En pratiquant systématiquement Neti Neti, le monde conceptuel commence a perdre de sa force. Le monde, en tant que manifestation avec des objets séparés, commence également à se dissoudre puisqu'il est réalisé que rien n'est séparé.

Au lieu de dire comme les scientifiques que toute chose est de la matière ultimement composée de poussière d'étoiles, vous réalisez que toutes distinction n'est qu'une projection mentale, liés aux limites inhérentes à notre mode de perception et au langage.

L'expérience non duelle est parfois appelée le Non Esprit dans la tradition Zen, ou l'Esprit du Non Savoir. Nous réalisons que ce que nous sommes ne peut être contenu par aucune réalité manifeste ni par aucun concept, ni même la non dualité.

Le Neti Neti est une approche radicale pour découvrir qui vous n'êtes pas et laisser se révéler qui vous êtes vraiment. C'est un peu l'épée de la sagesse qui tranche au travers de nos illusions et imaginaires sécurisants, pour révéler le secret ouvert, toujours là en nous et qui est ce que nous sommes réellement Ici et Maintenant. La Réalité en amont de toute perception et de toute pensée.

Nous devons juste avoir l'honnêteté d'aller au bout de ce processus et ne pas s'arrêter en chemin jusqu'à ce que toute idée de chemin et même de temps et d'espace aient été niés, jusqu'à ce que celui qui semble mener ce processus ait lui-même été complètement nié comme n'étant pas ce que Vous êtes ultimement (ni ceci ni cela, Neti Neti) mais de simples expressions de l'Absolu.

Tout peut alors être réalisé comme une expression du Sans Forme.

Et vous pouvez réaliser : Je suis le Sans Forme prenant toute forme.




  1. Isha Upanishad
  2. Kena Upanishad
  3. Katha Upanishad
  4. Prashna Upanishad
  5. Mundaka Upanishad
  6. Mandukya Upanishad
  7. Taittiriya Upanishad (600 à 500 av. J.-C.)
  8. Aitareya Upanishad (700 à 500 av. J.-C.)
  9. Chandogya Upanishad (500 av. J.-C.)
  10. Brihadaranyaka Upanishad (800 à 700 av. J.-C.)

*
Le non-soi
Cette notion concerne l'idée que l'on a d'un "soi", d'un "moi" ou d'un "je", ou d'un être en tant que "principe éternel", ce qui est totalement illusoire et fait partie de notre vérité relative (ce que l'on perçoit des phénomènes) et non de la vérité absolue (la nature ultime des phénomènes).
Etant donné l'impermanence de tout chose, le bouddhisme considère qu'un principe éternel de l'être n'existe pas. Rien ne dure ni ne perdure, tout est transitoire. Il n'y a donc pas de principe de "soi" qui puisse durer, qui existe dans une continuité ou qui puisse se maintenir constant dans le temps ou dans l'espace. Le "moi" est une illusion créée par notre conscience, qui conduit à une appropriation à soi-même de différentes choses comme des biens, des personnes ou des idées, sous forme d'attachement ou de possession matérielle. Or ces choses étant elles même en changement constant et soumises à l'impermanence de toute chose, elles ne durent pas et sont donc sources de souffrance pour qui pense les posséder.
Selon le principe des cinq agrégats qui constituent tous les êtres, il n'y a pas non plus lieu de croire à un concept de "soi", l'être n'étant qu'une combinaison des cinq agrégats en perpétuels changements et mutations (impermanence), et n'ayant pas d'existence propre (vacuité). Il n'y a donc pas d'égo, pas de permanence du "soi" existant.
Chandrakirti l'explique ainsi : "En premier lieu, nous concevons le "moi", et nous nous attachons à l'égo. Puis nous concevons le "mien", et nous nous attachons au monde matériel."



Un aquoiboniste est une personne qui a pour philosophie de questionner la nécessité d'entreprendre toute action, quelle qu'elle soit, au risque de parfois ne rien réaliser car elle estime que l'action ne mérite pas d'effort.
Exemple : Cet aquoiboniste finit par ne plus rien faire à force de se poser des questions.



NB : Le prochain stage de 9 jours aura lieu à Paris du 28 Décembre 2019 au 5 Janvier 2020. Ce stage est déjà plein.


Un prochain stage de 9 jours s'organise pour Février Mars à Paris. Contactez-moi si vous êtes intéressé.   


Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 



Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

jeudi 21 novembre 2019

Accompagnement non duel par le senti d'une angoisse

Accompagnement non duel 

par le senti d'une angoisse



Accompagnement non duel par le senti d'une angoisse pour révéler la Présence déjà pleinement là.

Jean Klein disait dans Transmettre la Lumière :


"Environ un an après mon retour des Indes, j'ai jugé nécessaire d'étendre l'enseignement au niveau de la structure psychosomatique. Il m'apparut évident, au travers de mes rencontres, que l'identification avec ce que nous ne sommes pas est confirmée et renforcée par la contraction au niveau psychosomatique. Le concept du "je"n'est qu'une contraction au niveau du corps-pensée ( cops mental). Il n'a pas plus de réalité qu'une mauvaise habitude. C'est une défense contre la peur de n'être personne. En parvenant à connaître le corps-pensée, on peut découvrir plus clairement la nature de l'identification et ainsi la laisser disparaître. Le corps détendu est une pensée détendue. Dans un corps et une pensée détendus, vous êtes ouverts à la réceptivité, accueillant, vous êtes disponible, ouvert à l'ouverture. Le corps-pensée détendu, léger, énergétique, sattvique*, est une proche expression de votre vraie nature. Il est quasiment impossible pour un corps-pensée conditionné d'être réceptif à la vérité, ouvert à la grâce. Il peut arriver que la Vérité puisse percer la cuirasse de tous nos conditionnements étant donné que l'intuition de notre vraie nature n'a rien à voir, en fin de compte, avec notre corps ou notre pensée. Mais c'est excessivement rare. Mon enseignement au niveau du corps, c'était seulement pour favoriser la discrimination et pour aider plus d'amis à être plus ouverts à l'intuition globale. Bien sûr, j'ai aussi spontanément enseigné tout ce que je savais, ce qui incluait la connaissance du corps. Mais il était réellement question d'enseigner la disponibilité".

Ce passage souligne cette double approche de Jean Klein, voie de connaissance et voie par le senti qui résonne fortement avec ma propre expérience et l'invitation que je partage également.

Cela résume la phrase magnifique de Nisargadatta Maharaj :

"Quand je vois que je ne suis rien, c'est la sagesse.

Quand je vois que je suis tout c'est l'amour."

Bien sûr je n'enseigne pas le yoga corporel, des poses, mais je mets l'accent sur le senti des émotions, des pensées, des objets.

Sentir est non duel. Lorsque vous sentez, vous ne pensez pas. Sentir, c'est être, faire l'unité avec. Vous ne pouvez pas sentir et penser en même temps. Sentir une peur ramène à la Plénitude d'être.
Ça paraît trop simple et ça l'est.

Une grande partie des jeux de Révélation que je propose comme ici dans cette vidéo, permettent de vivre cette transmutation du plomb en or, par une sorte de processus alchimique.

Cela rend le corps sattvique, ouvert détendu comme le dit plus haut Jean Klein dans cet extrait d'interview. Lorsque vous avez fait l'unité avec une peur, une émotion de jalousie, une rancune, une tristesse, le mental se détend grandement et vous êtes alors tellement disponible ensuite pour discriminer entre le transitoire et le permanent, l'illusion et la réalité, les perceptions et ce que Vous êtes réellement.

Si tu résistes, la contraction psychosomatique persiste, si tu l'embrasses, elle s'efface.

Bien sûr, il peut arriver que la réalisation perce l'armure de l'agitation mentale et des impressions de contraction corporelle, mais c'est rare. C'est plutôt de la théorie non duelle. Après 21 ans d'accompagnement psycho corporel, je ne puis que confirmer ce que Jean Klein développe ici.

D'où l'importance de prendre en compte autant les croyances limitantes par la discrimination mais également inviter à sentir les impressions corporelles, les émotions cachées, les contractions psycho somatiques.

Non seulement, à chaque fois on est ramené à la Plénitude silencieuse de notre vraie nature, mais ces pratiques ( du sentiment de manque à la plénitude) rendent possible la stabilisation dans le non état.


NB : Le prochain stage de 9 jours aura lieu à Paris du 28 Décembre 2019 au 5 Janvier 2020.

Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, désormais également par vidéo-conférence (zoom) ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

Goûter l'émotion comme se goûte la musique


Goûter l'émotion comme se goûte la musique

Extrait vidéo du stage de Mandelieu été 2019


Nisargadatta Maharaj disait : "Quand je vois que JE ne suis rien c'est la sagesse, quand JE vois que je suis tout c'est l'amour. Entre les deux ma vie s'écoule." La musique nous ramène dit Guillaume. C'est vrai. Elle pointe merveilleusement vers le Silence que Je suis et dans lequel elle se déploie. S'accorder avec, en notes chantées ou jouées c'est un peu comme sentir, être, vibrer, goûter une émotion sentir la Vie. Lorsque l'on s'accorde pleinement avec une émotion, une peur, une part d'ombre, un angle mort, une angoisse, un sentiment de manque, il est ceci d'extraordinaire que la Plénitude de notre vraie nature inexorablement se révèle. Sentir, s'accorder pleinement à, être, goûter ce qui est là, est la voie non duelle par excellence. Vous ne pouvez sentir et penser en même temps. Alors au lieu de penser la Vie, sentons la Vie, goûtons la Vie...


NB : Le prochain stage de 9 jours aura lieu à Paris du 28 Décembre 2019 au 5 Janvier 2020.

Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, désormais également par vidéo-conférence (zoom) ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

dimanche 17 novembre 2019

S'éveiller consiste à vivre toute expérience à 0 cm

S'éveiller consiste à vivre toute expérience à 0 cm
Extrait vidéo de la retraite de Mandelieu (Août 2019)


Les formes sont une construction mentale comme la perspective.

Dans l’expérience perceptive directe il n’y a que couleurs et absence de couleurs avec l’Espace.
La beauté du sens de la vision, par inattention est souvent accaparé par le mental.
La simple vision de ce qui est sensuelle et jouissive.

La couleur est une sensation physique sur la rétine. La couleurs c’est la façon dont la lumière frappe la rétine.
Le témoin est encore une forme très subtile d’un observateur, certes très dépersonnalisé, mais dans la pédagogie non duelle, ce n’est qu’une étape.
Du point de vue de Cela qui perçoit, il n’y a pas d’échelle de valeurs.

La Vision est amorale. Pas immorale. Amorale.
La réalisation que je suis l’un et l’autre ET ni l’un ni l’autre fait bugger le mental.


NB : Le prochain stage de 9 jours aura lieu à Paris du 28 Décembre 2019 au 5 Janvier 2020.

Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

vendredi 15 novembre 2019

Du Sentiment de Manque à la Plénitude : Extrait vidéo d'un satsang Paris Novembre 2019

Du Sentiment de Manque à la Plénitude

Extrait vidéo d'un satsang Paris Novembre 2019


Pour reconnaître sa vraie nature, il est nécessaire que le mental puisse refléter le Soi. Cela est rarement possible si le mental est agité. Le mental est agité pour protéger certaines mémoires, certaines images de soi, certaines émotions. Cette résistance se manifeste dans le corps sous forme de contraction ou d'un mal-être manifeste. D'où l'importance de sentir, faire complètement l'unité avec tout ce qui se présente. Pour faire émerger vos croyances transparentes, vos angles morts, vos zones d'ombre, vos émotions enfouies, la question " tout irait très bien si seulement " peut être judicieuse. Si vous désirez quelque chose, c'est qu'il y a un sentiment de manque maintenant. Faire complètement l'unité avec le sentiment de manque disponible maintenant vous permet paradoxalement de reconnaître la Plénitude que Vous êtes déjà. Le fait de sentir le corps de vibrations va paradoxalement vous amener à reconnaître que ce que l'on nomme le corps n'est qu'une construction mentale et, qu'in fine que Vous n'êtes pas le corps. Sentir une émotion c'est être avec ce qui se présente, sans commentaires, sans comparaisons, sans jugements. L'apparence de limites et de frontières s'estompe alors et se révèle une indicible unité où règne une paix infinie et une joie sans objet. Vous êtes Cela. Tat Tvam asi comme le dit la grande sentence des Upanishad dans la Chandogya Upanishad. Sentir permet de reconnaître ce que vous n'êtes pas et de révéler votre vraie nature de Conscience sans forme et sans âge.



NB
 : Le prochain stage de 9 jours aura lieu à Paris du 28 Décembre 2019 au 5 Janvier 2020.


Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, ou une séance de réharmonisation vibratoire, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 


Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, ou aux stages de we ou aux retraites de 9 jours, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.