Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

mercredi 19 octobre 2016

 Expérience directe et appropriation



Dans l'expérience directe il n'y a personne qui voit. Il y a vision. Les exercices de la vision sans tête nous le montrent chaque fois avec une simplicité désarçonnante. Et pointant le doigt vers ce qui en nous regarde, nous découvrons dans un étonnement toujours renouvellé que, contrairement à ce que l'on imagine le monde des couleurs n'est pas perçu par deux petits yeux et une tête, mais apparaît dans un espace transparent, sans forme et sans âge, une vacuité consciente au-dessus de vos épaules.

Que vous en soyez conscient ou non les couleurs et les formes apparaissent toujours au sein de cet espace ouvert sans personne.

En ce moment même, ce texte qui est lu n'est pas perçu par deux petits yeux, une tête ou une personne. Il apparaît au sein d'un vaste espace conscient d'être conscient, sans couleurs et sans nom au-dessus de vos épaules. En pointant vers cet espace comme dans les exercices de la Vision Sans Tête de Douglas Harding, vous ne trouvez aucune forme, aucune mémoire, aucun savoir. Cet espace est un espace de non savoir, qui accueille tout ce qui apapraît en lui sans aucune préférence, dans une totale équanimité.
Cet espace, même s'il semble à juste titre très intime et relié à ce que vous êtes, est absolument impersonnel ! Il est simple présence sans choix, telle une caméra posée derrière la nuque, enregistrant totes les couleurs et les formes sans discrimination, de façon neutre, à cela près que cet espace peut à tout instant cesser de s'identifier à une personne avec des préférences et redevenir conscient de Lui-même en tant que simple espace de conscience.

Mais, à force d'utiliser un langage dualisant et de croire à des savoirs de seconde main plutôt que de vérifier dans l'expérience directe ce qui a réellement lieu, nous avons fini par croire qu'il y a une entité séparée, un moi, une personne qui voit, sent, entend, goûte, hume, pense et agit.

En réalité, la pensée "je vois" ne voit rien et la pensée "j'entends n'entend rien". De même que la pensée "je pense" ne pense rien. Toutes ces pensées ne sont que des interprétations postérieures de l'expérience nue, divisant l'expérience directe entre un sujet qui perçoit et un objet qui est perçu.


Cette identification au corps mental est évidemment nécessaire dans le processus de manifestaion de la Conscience et très commode pour communiquer mais cela ne correspond absolument pas à l'expérience directe. Cela accrédite l'idée erronnée que le corps mental est cela qui est conscient de l'expérience. Or dans l'investigation directe, il devient très vite évident que le corps mental est lui même un ensemble de perceptions.

Il est facile de constater que le corps apparaît sous forme d'un ensemble de sensations et de perceptions qui vont et viennent mais que cela qui en est conscient n'est pas constitué de sensations. Il est facile de constater également que les pensées vont et viennent mais que celal qui en est cosncient ne va pas et ne vient pas avec elles. Le corps mental est dans mon expérience directe un ensemble de perceptions. Le corps mental est cela dont j'ai conscience, pas ce que je suis de façon exclusive. Le corps mental apparaît en moi.

L'identification au corps mental et son corollaire, l'appropriation de l'expérience a toujours lieu après l'expérience directe. La croyance "ceci est mon expérience" n'apparaît qu'après l'expérience. Il faut vraiment débusquer ce mécanisme. Il s'agit de le voir dal vivo et non pas l'analyser intellectuellement.


Dés que c'est vu, vous réalisez que Vous en tant que Témoin de toute expérience n'êtes pas impliqué dans le jeu des perceptions, dans le jeu des apparences, dans le jeu de la manifestation. Dés lors, vous ne vous prenez plus pour un acteur indépendant au sein du film. Vous réalisez que vous êtes le Témoin impersonnel du film. Vous réalisez que vous êtes la Conscience consciente du film, vous êtes l'écran sur lequel les images, les personnages, et tout le scénario avec son lot de situations diverses et variées apparaît et disparaît.

Ce Témoin est sans forme et sans âge. Il est présent et conscient. Et c'est ce que Vous êtes réellement.
La personne qui est transitoire apparaît et disparaît au sein de ce Témoin sans forme.

Cette Présence témoin de la manifestation n'a ni forme ni nom. Elle ne peut ni être blessée, ni souffrir d'aucun manque. Elle est sans désir et sans peur. Elle est inconditionnellement ouverte à tout ce qui en elle apparaît, et c'est pour cela qu'on pourrait dire qu'elle est amour. 


De cette découverte résulte l'évidence que vous n'avez nul besoin de guérirquoi que ce soit, de changer ou de vous affranchir des expériences qui n'existent que dans votre imaginaire. Vous devez juste zoomer en arrière du regard, à la source du regard avant que la personne avec son fatras d'interprétations et de traductions se manifeste. C'est au cœur de votre être, si proche de vous-même que vous ne pouvez le voir, car vous l'êtes. 

Vivez à partir de l'évidence d'être cette Présence témoin sans forme et sans âge de toute expérience. Ce n'est pas comme si vous jouiez un rôle, comme si vous deviez faire un effort pour le devenir. Vous lêtes déjà. Reconnaissez-le simplement et arrêtez de vous prendre pour moins que cette merveille. Vous ne faites que revendiquer enfin votre véritable identité, celle que vous n'avez jamais cessé d'être.

Lorsque l'appropriation des expériences par une entité illusoire nommé moi cesse, le corps mental commence de nouveau à fonctionner de façon fonctionnelle, efficace, sereine, harmonieuse. Il y a une immense détente dans le fait d'arrêter de nourir une entité inexistante. Vous redevenez vivant, vous vous sentez traversé, aimé, habité, vécu.

Dans cette reconnexion consciente avec votre véritable nature, soyez certain que le corps mental éclora avec encore plus de beauté et d'harmonie dans le monde, toutes choses étant égales par ailleurs.


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire