Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

vendredi 31 décembre 2021

Don't look up : déni cosmique


« Don’t look up : Déni cosmique »
Ce film est une vraie pépite et une véritable parabole dénonciatrice et salutaire par ces temps sombres.
Le scénario et les dialogues sont très réussis, servis par une distribution d'acteurs de haut vol. C’est une satire grinçante et outrancière des excès et travers en tous genres de notre société contemporaine et en premier lieu de la mécanique sadique du langage des médias et d’internet. Ce film est aussi une superbe caricature des conflits d’intérêt entre science, politique, finance, et médias, une caricature des fake news et de la société du spectacle, ainsi que de l’insensibilité et de la bêtise des gouvernements et des peuples complètement sous influence.

Je vous invite à relire un petit chef d'œuvre, "Discours de la servitude volontaire" (1576) de La Boétie (1530-1563).

"Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu'il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu'il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien, et si volontiers, qu'on dirait à le voir qu'il n'a pas seulement perdu sa liberté mais bien gagné sa servitude."

Les écrits de La Boétie sont un urgent rappel à redécouvrir notre liberté intérieure et une invitation à l'investigation perpétuelle, à la remise en question. 

Ne voit-on pas le cercle vicieux d’un système de défense dont le coût est plus élevé à entretenir que la menace qui semble justifier sa présence ?
Ce cercle vicieux est d’abord l’expérience intime de chaque être humain qui a commencé d’abord par mettre l’ego au centre de l’expérience, alors qu’il apparaît en réalité - après investigation du Soi - qu’en périphérie, comme une simple perception transitoire.
Constatons que l’ignorance de notre vraie nature prédispose sur un plan collectif à une forme constante de sur-réactivité. Le cercle vicieux est le même depuis la nuit des temps. Je ferme la parenthèse. Mais libre à vous de la laisser ouverte...

Ce film éclaire également nombre de nos aberrations face au « réel », dont la gestion du réchauffement climatique, de la Covid, de l’écologie, la folie de l'ego qui préfère se divertir que revenir à la Présence, divertissement omniprésent qui se fait dans essentiellement par le déni du senti, le déni de ce qui est, "déni" qui est d’ailleurs le sous-titre du film, Le déni cosmique.
"Don’t look up" signifie en réalité : « Ne vois pas les choses telles qu’elles sont mais telles que ton ego veut les voir ».
En somme, une fin du monde déjantée et mélancolique avec une invitation sous-jacente - presque non duelle - à voir les choses telles qu’elles sont.
Pendant ce temps-là, un déni bien plus terrible se joue en arrière plan de tous ces drames : l’oubli de notre vraie nature qui est bien le tabou le plus grand de la civilisation, et qui est sans doute la cause racine de toute la misère de notre monde humain que ce film dénonce avec brio. Le « déni cosmique » nous ramène au centre de nous-même, là où la joie demeure, là où se révèle l’étendue infinie de la blague cosmique.
Ce qui fit dire à mon ami impersonnel et posthume, Nisargadatta Maharaj : « Je suis né en pleurant. Je mourrais en riant. »
Un des titres phares de mon prochain double album (Sat Songs) s’intitule d’ailleurs « The End of a world », et malgré la fin du monde humain, l’apocalypse finit dans un grand sourire de reconnaissance :
« Like those on the Titanic playing till the end, let’s just sing and celebrate the Cosmic Joke, this is the end of the end of the end…”

Apocalypse vient d'un mot grec qui signifie révélation ou dévoilement.
Belles éclosions-révélations à vous et bonne année grand-mère.
Amor Fati


Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir les notifications par rapport aux rencontres par zoom (gratuit), veuillez cliquer sur ce lien : http://eepurl.com/hnWGVX

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype, une thérapie d'accompagnement psycho-corporel pour laisser éclore les émotions bloquées, ou le stage 
de 9 jours, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com 

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, et qui ont lieu également par Zoom (gratuit) écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire