Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

MUSIQUE


Album "Éclosions" paru en janvier 2005












TEXTES DES CHANSONS

 

FEEL IT

Feel it
As long as you can bear it
Feel it
It’s the only way to heal it
Feel it
Without any thoughts or fears

Cos we’ve created so much
And can not understand
Why we had to go
And why it was so
Though it seemed that we did
What we had to do
So feel how it feels to
Feel it
As long as you are source
Feel it
Without any thorns or tears

Cos we’ve been hand in hand
And eyes in eyes
We’ve been skin to skin
And breath to breath
Exploring the land
Without any lies
Just feel how it feels to
Feel it to heal it
Meet it to beat it
Just feel how I love you
Just feel how it feels to

Feel it
As long as you are source
Feel it
It’s the only way to heal it
Feel it
Without any thorns or tears

How we were sacred when naked
And faced each other
How sparkling, how spacious
How timeless, how gracious
The world was a perfect
Reflexion of our kindness
Just feel how it feels to

Feel it
Without any thoughts or fears
Feel it
As long as you are source

How we were loving without lusting
And kissing without missing
How we were dancing out of nothing
And touching without taking
We did it as we felt it
Until we met our limit
So feel, just feel how it feels to

Feel it….
Feel it !


                                                             Eclosions


J’aime nuager au gré du vent…
J’aime mourir à chaque instant…
J’aime rire et pleurer quand la vague sourd…
J’aime naître et renaître chaque jour…

J’aime écouter le chant du merle d’un soir
Qui au creux de l’hiver en plein cœur de Paris
Me libère le printemps dans mon ventre attendri
Et m’apprend qu’on ne perd rien à recevoir…

J’aime entendre la pluie et son doux rythme impair
Qui me brouille mes pistes même quand j’ai l’air
D’avoir tout compris, visité les cent ciels
Comme tant d’artistes qui oublient l’essentiel…

J’aime au hasard parfois d’une foule anonyme
Embrasser son tumulte, être chaque credo, 
                      Laisser chuchoter l'âme et les voix qui m'intiment                                                        
Qu’il n’y a rien d’occulte à voir que tout est beau…

J’aime quand tout est là
C’est ça la vie c’est le fruit  
D’aimer…

J’aime arrêter le temps et changer de fréquence,
Quand plus rien ne me tend habiter le silence,
Vulnérable et puissant lâcher prise vraiment,                                 
Epouser le courant d’une autre existence…

J’aime entrer dans l’espace
Où mène l’abandon
Quand enfin  je m’efface
La vie n’est qu’éclosions
J’aime quand tout est là.
La vie c’est ça
C’est le fruit d’aimer

J’aime quand mon regard tout à coup se libère,
Traverse le miroir des pensées délétères,
Puis se fraye un passage sur le fil d’un rasoir,
Caressant ton visage : s’effleurir est un art…

J’aime vivre avec toi quand chaque mouvement
Est une action de grâces, car c’est en délaissant
Le pourquoi du pourquoi, qu’enfin j’ai reconnu
Ce  chez-soi, cet espace, où règne l’inconnu…
      
                                     J’aime quitter « mon monde », accepter la magie                                                                           Du voyage sans bruit de dedans vers dehors,                                           
Vivre chaque seconde à la vie à la mort,
Du miracle inouï d’être là, d’être en vie…

J’aime entrer dans l’espace
Où mène l’abandon
Quand enfin  je m’efface
La vie n’est qu’éclosions
J’aime quand tout est là.
C’est ça la vie
C’est le fruit d’être là
C’est le fruit d’aimer 

 
     THE HOLY EYE

The holy eye
In me sees everything
Sees in between the hopes the doubts
Sees far beyond the old uncertainties

The stolen smile
From childhood’s fairy dreams
Our secret fears and drowning lies
Tell so much more about who we really are

The holy eye is like a glance
From there to here from me to her
From him to us with nothing left
It blinds the why it is the key
The space behind the sky the sea
The earth the stars and you and me

The holy eye
Shines like a new born star
Enchanting light that comes at times
To bring us joy in all we have to leave

The holy smile
That smiles in everything
Can burn the greed and feed the heart
Of everyone and change our sense of time
The holy eye is like a glance 



JE SUIS LE COURANT

Je suis le kaléidoscope universel des possibilités 
Tournez-moi d’un cran et découvrez une autre perspective 
Matrice expérimentale de vos intimes convictions

Je suis le reflet fidèle en temps réel de vos intentions
J
e suis l’alpha et l’oméga à moi le don d’ubiquité

À vous le choix du canevas à vous la vie délibérée

Je suis le courant qui pulse et prononce à chaque instant 
Nos milliards de sentences de vie et de mort

Je suis le courant qui sème et disperse aux quatre vents 
Nos milliards de semences d’infini et d’encore

Je suis le courant subtil de vos danses silencieuses 
Le passeur infatigable de vos transes amoureuses 
Je suis l’animateur discret du jeu des synchronicités 
Je bats la démesure et tire le fil de l’inexpliqué
Je suis le Deus Ex Machina le dehors et le dedans

Je ne suis ni ceci ni cela c’est ainsi je suis le courant

Je suis le courant qui pulse et prononce à chaque instant 
Nos milliards de sentences de vie et de mort

Je suis le courant qui sème et disperse aux quatre vents 
Nos milliards de semences d’infini et d’encore

Je suis le courant qui unit le bourreau et la victime

Je tisse la trame infinie du primordial jusqu’à l’ultime

Je suis le courant qui brise et bouleverse vos certitudes 
Pour faire émerger une nouvelle mémoire du vivant 
Mémoire cellulaire iconoclaste plénitude

Du sans nom et sans limites c’est ainsi je suis le courant



WEAVING FREE



Springing lights
Summer eyes
Automn leaves
Me alone
Winter breeds another kind of life
Ocean tales have now come true
I feel the blue
Mother kisses her little boy : « goodnight »


Time has come
Going home
Breathing like an insect or a universe
Raining hearts are telling me to heal
Mending fields are whispering :
« You’re here to feel
 Those who hear are here to play, to play »


Distant calls
In essence near
No one to show me the way
Past and future have no more to teach
No more scriptures, no more wisdoms
Now and here
No more isms to come by ….

« Come by »


 

                                                   ENSEMBLE




Ensemble,
Nous traverserons les états
Nous irons desceller la mémoire
Et ses jarres de Pandore
Face au Minotaure
Décréer la peur d’aimer

Ecouter en nous l’alerte des hormones
Ressentir l’horreur de nos sœurs les Gorgones
Crier à vif la tumeur des aphones
Accueillir l’ultime peur nos cœurs synchrones

Ensemble,
Nous enfanterons des dauphins
Pour guérir nos psychodrames
Pour éblouir nos mythomanes
A l’océane
Pour que se déprogramme
Le bel empire de nos arcanes

J’ai rompu le pal désir de mes ondines
T’as rendu le goût métal qui assassine
C’est fini le temps des douleurs sibyllines
Orphée ne se retourne pas sur sa copine

Ensemble
Nous franchirons sans vaciller
Tous les seuils
Sous les décombres
Du deuil
Sans oublier notre part d’ombre
Qui se déplie quand on l’accueille
Et nous relie

A la vie
Celle qui se cueille
Au creux d’un regard qui s’éveille
A l’ici et maintenant
Pour le bien ou pour rien

Ensemble,
Nous incarnerons tous les âges
De la vie
Et de la mort aussi
Présente à chaque page
Et qu’on oublie
Et qui nous soulage
A chaque expir
Et nous relie

A la vie
Celle qui se cueille
Au creux d’un regard qui s’éveille
A l’ici et maintenant
Pour le bien ou pour rien




1 commentaire:

  1. Merci Dan, pour ces précieux présents, et magnifiques créations qui résonnent profondément!

    RépondreSupprimer